Il n’est pas rare de voir les jeunes étudiants partir de chez papa et maman pour vivre une nouvelle expérience, prendre un peu d’indépendance. Vous pouvez choisir de vivre dans la même ville ou partir à des kilomètres de là.

Dans tous les cas, le problème reste souvent le même : quel est le meilleur logement ? Voici notamment quelques idées de location d’un logement étudiant disponible en France.

Les avantages de loger sur un campus

back-to-school-2941924_1280

Pour les étudiants qui viennent de loin, les boursiers et ceux qui en font la demande assez tôt, les campus universitaires peuvent proposer des logements. Bien évidemment, étant à un nombre limité, les responsables de cet établissement doivent refuser certaines demandes.

Il faut non seulement s’y prendre à l’avance, mais aussi présenter un excellent dossier pour profiter de ce genre d’offres. Mais elles présentent de nombreux avantages.

  • Frais moindres

Entre autres, les frais pour loger dans un campus universitaire sont moindres. Conscient des charges qui pèsent sur leur étudiant, les établissements ne demandent qu’un loyer presque symbolique contre un hébergement confort et design.

  • Déplacement moindre

Par ailleurs, en logeant sur le campus, vous limitez les déplacements. Ce qui peut s’avérer pratique pour vos cours et vos recherches. Il n’y a généralement que quelques mètres entre les logements et les salles de cours. Vous n’aurez aucune excuse pour être en retard.

  • Confort au rendez-vous

Enfin, les hébergements seront conforts et conviviaux. Ils profitent généralement de tous les équipements modernes dont un étudiant a besoin pour bien vivre ses années estudiantines. En outre, à l’instar de n’importe quel autre contrat de location, l’entretien des lieux est à la charge de l’université. On parle notamment des différents travaux de réhabilitation, nécessaires pour le respect des normes d’habitation en vigueur.

  • La sécurité

Un autre avantage de loger sur le campus est la sécurité. Généralement, les établissements mettent tout en œuvre pour garantir l’inviolabilité de leur territoire. C’est valable tant pour l’hébergement que pour les salles de cours. Vous pouvez donc quitter votre logement sans problème, et ce, même pour plusieurs semaines pendant les vacances.

  • Une demande à renouveler chaque année

Attention toutefois, profiter d’un logement sur le campus peut être assez compliqué. Notamment, vous devez faire une demande pour y accéder et la renouveler chaque année pour continuer à profiter de votre hébergement.

La colocation : les bons et les mauvais

bonding-1985863_1280(2)

La colocation est aussi une autre alternative. Mais celle-ci a ses bons et ses mauvais côtés.

  • Très tendance depuis quelques années

En premier lieu, c’est une alternative très tendance, et ce, depuis plusieurs années. Trouver des offres en la matière ne posera donc pas de problèmes. Tant en ligne, sur les plateformes dédiées qu’auprès des agences immobilières spécialisées, vous avez l’embarra du choix.

  • Pour des frais moindres

En partageant votre logement avec d’autres, vous minimisez vos frais. Vous pourriez vous permettre de vivre dans un appartement plus grand en payant un loyer modique. Et pour cause, les échéanciers sont divisés entre les colocataires. Il peut aussi en être de même pour les charges du ménage : nourriture, électricité, connexion internet, etc.

  • Pour se faire des amis

Vous êtes du genre timide ? Vous avez du mal à vous intégrer ? Vous avez peur de ne pas avoir une vie sociale bien remplie sur le campus ? La colocation est la meilleure alternative. Vous aurez l’occasion de vivre et de connaitre des étudiants d’entrée de jeu. Ce qui peut également vous  faciliter vos années universitaires.

  • Les risques de la colocation à connaître

Mais attention, la colocation peut présenter des risques. Non seulement il s’agira de partager votre vie avec de parfaits inconnus, mais vous pourriez aussi avoir affaire à des mauvais payeurs. Dans ce cas, vous pourriez devoir supporter les charges seuls pendant toute la durée de la colocation. Il importe de bien choisir vos colocataires.

  • Coloc, oui, mais quel style adoper ?

On peut trouver 2 types de colocations sur le marché. Il y a la formule d’un contrat unique où le propriétaire laisse les colocataires se choisir entre eux. Ces derniers sont solidaires sur le règlement des échéanciers. Il y a également la colocation où le propriétaire choisit chaque colocataire. Dans ce cas, vous n’êtes responsable que de votre part du loyer. Ce modèle est bien plus rare, car généralement plus compliqué à obtenir.

Vivre avec un sénior : un concept à creuser

patient-3793490_1280

Un autre style de colocation voit également le jour en France et se fait de plus en plus de place sur le devant de la scène. Il s’agit de vivre avec un sénior.

  • Colocation intergénérationnelle : kézako ?

On appelle ce concept : “la colocation intergénérationnelle”. Le principe est simple : un sénior propose une chambre à de jeunes étudiants en mal d’hébergement. Le loyer est modique, mais pour compenser, le locataire devra rendre quelques petits services, ou en d’autres termes s’occuper un peu du propriétaire.

  • Les avantages de ce concept

Outre le loyer moindre et le confort des chambres proposés, c’est une expérience pour le moins intéressante. Les séniors ont souvent de l’expérience à prodiguer aux plus jeunes. En outre, la convivialité sera au rendez-vous. Vous aurez toujours l’impression d’être à la maison. Lors de ce genre de contrat, souvent des sentiments forts se tissent entre le propriétaire et les locataires.

Cette alternative rassure également les parents des étudiants qui s’en vont loin. En termes de sécurité, ce peut être intéressant. Et bien plus que de simple chambre, les séniors proposent souvent des appartements, voire des maisons.

  • Les revers à la médaille

Mais pour ce genre d’hébergement, encore faut-il savoir vivre avec un sénior. Le conflit de générations peut poser problème. Ce peut être dans le genre de musique que l’on écoute, dans les passions, les bruits et le rythme de vie en générale.

Par ailleurs, les hébergements proposés par les séniors peuvent se trouver assez loin du campus. Ce qui est loin d’être pratique.

Louer un appartement pour un peu plus de libertés

apartment-406901_1280(4)

Pour un peu plus de libertés, le mieux reste encore de louer un appartement.

  • Louer un appartement : focus sur l’emplacement

Attention, dans ce cas, vous devez vous attarder davantage sur l’emplacement de ce dernier. Vous devez non seulement choisir un quartier calme, propice au travail, mais aussi un endroit non loin du campus pour des raisons pratiques.

  • Comment choisir son appartement étudiant ?

La taille est aussi d’une importance cruciale dans le choix d’un appartement étudiant. Un petit studio, pour payer le moindre loyer, semble être une bonne idée. Mais au final, tout est une question de gout et de budget. À l’instar d’une recherche d’appartement classique, vous devriez en visiter plusieurs avant de vous décider.

  • Se préparer à certaines dépenses

Si vous optez pour un appartement en solitaire, vous devez vous préparer à certaines dépenses. En plus du loyer, vous devriez assumer seul les charges du ménage et les factures. Savoir bien gérer votre budget sera plus que jamais nécessaire.

  • Pour ne pas être soumis aux bons vouloir des campus

Mais choisir un appartement présente un avantage et non des moindres : vous ne serez plus soumis aux bons vouloir des campus. Vous aurez l’embarras du choix.

Publicités