L’immobilier est un secteur tellement actif qu’il impose souvent une liste non exhaustive de contraintes sur de nombreux plans. Parmi ceux qui s’en plaignent le plus : les agences immobilières. Ces dernières, pour éviter un long processus administratif et juridique, optent pour le portage salarial immobilier, un système simple mettant en relation trois entités : la société de portage, l’agence immobilière et le négociateur en immobilier. Zoom sur ce système tant prisé par les agences.

Le portage salarial immobilier : mise en situation

Avec une fluctuation considérable des échanges et ventes sur le marché immobilier, les agences croulent sous les paperasses administratives et juridiques. Ces démarches leur font perdre un temps considérable et influent sur l’ensemble de leurs activités.

C’est dans ce genre de situation qu’entre en jeu le portage salarial  immobilier. Il sert d’intermédiaire et d’aide aux agences immobilières pour accomplir toutes les tâches administratives et juridiques liées aux demandes d’un tel ou tel client.

C’est dans les années 80 que l’idée est née en France mais en ce temps-là le système n’était pas encore appliqué. Et il a été créé dans le but de concilier l’indépendance et les avantages sociaux de façon règlementaire. Ce sera le 25 juin 2008 que le portage salarial immobilier sera inscrit dans le code du travail et reconnu comme étant un emploi.

Principe du système

Le principe du partage salarial immobilier est simple : mettre en relation, sur le plan administratif et juridique, les affaires existantes entre une agence immobilières et un négociateur en immobilier. Il existe alors de ce fait des sociétés de portage salarial immobilier.

Ces sociétés disposent de consultants chargés d’effectuer une grande partie des opérations liées à la vente d’un bien. C’est donc une alternative très prisée par rapport à l’embauche d’un agent fixe facturé à un prix plus conséquent. En effet, les agences immobilières facturent un consultant par prestation et non sur le long terme avec un salaire fixe. Les frais sont donc facturés par les agences immobilières qui sont sous contrat de prestation avec la société de portage.

Fonctionnement du système

 

Ce système à relation tripartite fonctionne de manière à ce que tous les intervenants y gagnent quelque chose. La société de portage immobilier embauche un consultant appelé « négociateur en immobilier » ou encore « porté ».

La société offre des prestations de service aux agences immobilières. Il y a donc relation prestataire/client. La société est rémunérée en facturant des prestations aux agences tout en prélevant une part du salaire du « porté ».

Avantages du portage salarial immobilier

Le portage salarial immobilier présente des avantages notables aussi bien pour la société en charge de ce système, les agences immobilières que le porté ou le négociateur en immobilier. Chacun d’eux profite d’importants bénéfices.

L’agence immobilière réduit considérablement les frais liés à l’embauche d’un salarié. En effet, au lieu d’embaucher un salarié fixe et passer par des opérations de recrutement harassantes, il lui suffit tout simplement de signer un contrat de prestation avec un porté ou négociateur en immobilier.

De plus, l’agence n’est pas obligé de signer un contrat de travail ce qui évite plusieurs charges rattachées obligatoirement à ce type de contrat. Ce qui fait, au final, moins d’argent à débourser du côté de l’agence immobilière. Les portés ou négociateurs en immobilier, quant à eux, profitent d’un contrat de prestation tacite. Ils cumulent aussi les congés payés ainsi que d’autres droits dont les retraites, allocations, sécurité sociale, etc.

La société de portage immobilier, elle, profite d’un intérêt salarial conséquent par rapport aux contrats signés.

A noter aussi que le négociateur immobilier devient salarié de la société de portage immobilier. Il est toutefois agent libre en effectuant des missions en toute autonomie auprès d’une agence immobilière. Les missions effectuées par ce négociateur, c’est lui qui est en charge de les trouver sauf si les agences qui lui présentent telles ou telles missions.

Le portage salarial : une alternative aux agents commerciaux

Les agents commerciaux se sont imposés au fil des années dans le monde de l’immobilier. Mais pris sous un angle précis, ce statut d’agent commercial ne définit pas pour autant un statut plus exclusif comme le cas de celui d’un négociateur immobilier.

Devenus cependant acteurs importants dans le secteur immobilier, les agents commerciaux sont devenus indispensables dans les relations avec les clients. C’est dans ce cadre qu’a été créée, d’une certaine manière, une nouvelle forme d’emploi : « le portage salarial ».

D’ailleurs cette nouvelle forme d’emploi est une activité en « free-lance ». Le négociateur immobilier travaille à des heures flexibles et est sous contrat avec une société de portage salarial immobilier. Le portage salarial immobilier devient ainsi une alternative efficace aux agents commerciaux. Une collaboration est signée entre la société de portage salarial et le négociateur immobilier. Ce dernier exerce ces fonctions donc en tant que salarié officiel dans un secteur formel.

Gain de temps en faveur des agences immobilières

Bien que suscitant grandement de l’intérêt sur de nombreux plans et présentant des avantages notables, le portage salarial immobilier marque principalement des points sur les gains de temps.

Et c’est là tout l’intérêt des agences de recourir à ce genre de professionnel. Travaillant à son compte sous contrat avec une société, le porté est libre de procéder à des affaires immobilières en faisant jouer ses relations. Les agences immobilières ne sont donc plus contraintes de perdre du temps en effectuant elles-mêmes le travail.

Dans ce sens, elles gagnent de l’argent mais également du temps. Ce qui équivaut à un apport considérable sur le niveau économique si l’on se penche sur le cas de nombreuses agences. D’ailleurs faire appel au système du portage salarial immobilier permet de sortir de la conjoncture économique actuelle.

De par le fait que les « portés » soient des négociateurs indépendants permette aux agences de contourner les lourdes tâches inculquées par les volumes de transactions importantes. Car les agences immobilières sont dans l’obligation de renforcer leur équipe commerciale et ainsi recruter de nouveaux membres. Ce qui équivaut encore à une perte de temps considérable.

Par contre, en faisant appel au service d’un négociateur immobilier, les agences peuvent assurer leur expansion commerciale sans être obligées d’embaucher ledit négociateur immobilier. Et pas d’embauche, moins de charges.

Une activité reconnue dite en « freelance » ?

 

Normalement, on dit d’une personne travaillant en freelance celle qui exerce une fonction donnée sans obligation de contrat et travaillant à des heures non déterminées que par sa personne. Dans cette perspective, la personne est en charge de trouver elle-même ses clients et de fixer elle-même toutes les conditions relatives dans l’exécution de ses missions.

Bien que jouissant d’une grande liberté dans le choix de ses clients et missions, le freelancer ne jouit pas de tous les avantages du salariat. C’est là le bémol de ce statut. Or, le négociateur immobilier, en étant sous contrat avec une société de portage immobilier, bénéficie des avantages du salariat.

On peut donc définir ce dernier comme un étant un nouveau modèle de freelancer tout en exerçant un métier reconnu. Le négociateur immobilier n’est pas alors en charge des gestions administratives, juridiques et comptables liées à l’activité.

Un statut hybride

 

Devenant ainsi une profession à part entière, le portage salarial jongle entre un pas tout à fait salarié sans pour autant être totalement un indépendant. Le but est de conserver les atouts des deux statuts sans basculer accidentellement vers leurs inconvénients.

De plus, le portage salarial peut être en CDD ou CDI selon ce qui lui convient et en fonction du contrat signé avec la société de portage salarial. De plus cette dernière lui fait jouir de formations ou d’accompagnement dans l’accomplissement de ses missions. Il ne s’agit donc pas d’un statut acquis mais jonglant avec la situation actuelle pour promouvoir l’essor économique d’un secteur donné.

Négociateur immobilier : quels profils ?

Étant donné qu’il est surtout question de portage immobilier, sont acceptés les professionnels compétents ou justifiant d’une expertise dans la recherche de ses propres clients et de faire des négociations en rapport avec les missions à effectuer.

Même s’il est surtout question d’immobilier, d’autres professionnels peuvent occuper le poste s’il y a lien avec le secteur immobilier.

C’est le cas par exemple des conseillers en investissement. Bien que ces conditions soient assez flexibles et permettant à de nombreuses personnes de prendre ce poste, il faut prendre en compte la condition suivante : « conformément à la loi n°70-9 du 2 janvier 1970 ( « loi Hoguet »), le professionnel « porté » doit toutefois justifier d’une aptitude professionnelle ou être habilité par un titulaire de la carte professionnelle. »

Inconvénients du portage salarial immobilier

 

Avantageux sur certains points, il est porté à la connaissance de chacun que le portage salarial immobilier présente certains inconvénients. Premièrement sur le coût : en totalisant les déductions salariales sur de nombreux points, le négociateur immobilier ne touche en fait qu’une partie seulement de son salaire.

La raison : il y la rémunération de la société de portage par les honoraires versés par le client. S’ajoutent après les cotisations sociales et encore l’impôt sur le revenu.

Deuxièmement il y a la contrainte de la soumission à trois contrats : un contrat de prestation de service, un contrat de travail et une convention d’adhésion. Le contrat de prestation est signé entre le négociateur et le client en y mentionnant ce qui est relatif à l’exécution de la mission.

Le contrat de travail fait entre le négociateur et la société de portage. Et enfin il a une convention d’adhésion signée encore par ces derniers en revoyant les modalités de refacturation. Troisièmement il y a le montant minimum de la prestation. Le négociateur, dans l’exécution de ses missions, doit totaliser des honoraires finaux s’élevant à 1000 euros au minimum.

Et quatrièmement, il y a la question de chômage. Les droits à l’assurance chômage ne sont pas toujours évidents en exerçant ce métier car il faut remplir certaines conditions.

Le portage salarial immobilier : un système qui séduit

 

Même avec des conditions parfois rudes et une exigence à prendre en compte, le portage salarial immobilier séduit de plus en plus de Français. Ils sont maintenant 70 000 à exercer dans le métier et se satisfont des résultats.

Et les effectifs ne font que monter en flèche depuis quelques mois. Car toutes personnes capables de maitriser le domaine se rue vers ce nouveau statut en vogue. Parmi elles les séniors, les autoentrepreneurs, un directeur général ou encore un jeune indépendant soif d’autonomie financière. La moyenne d’âge des personnes est de 45 ans. Une moyenne justifiée par le besoin de sécurité sur le long terme.

Une nouvelle révolution pour le secteur immobilier

Le portage salarial est un système qui n’est pas tout nouveau. Il a fallu attendre quelques années pour qu’il prenne vraiment forme. Si beaucoup de secteurs n’ont pas joui de sa présence, ce n’est pas le cas pour le secteur immobilier. Pris en compte depuis 2005, il apporte du nouveau au secteur.

La mise en place de ce nouvel emploi fait apparaitre un poste à statut hybride. C’est ainsi que dans le cas du portage immobilier, plus précisément celui qui exerce le métier, le fait d’être sous contrat n’élimine pas pour autant les avantages d’être un professionnel travaillant à son propre compte.

Intervenant ainsi auprès des personnes en demande d’un métier qui aide certains rescapés du monde du travail, le portage salarial contribue à l’évolution du secteur immobilier. C’est en quelque sorte une nouvelle révolution. Car le secteur connait plus de succès et adopte un train de traitement des missions plus rapides.

Les rendements sont progressifs et les intérêts cumulent. A noter cependant que ce résultat est notable seulement si les personnes exerçant dans le portage salarial sont assez compétentes pour remplir les missions. Il est donc plus question de savoir-faire et de professionnalisme. Ceci étant, il est indéniable que le portage salarial immobilier soit le nouvel eldorado de l’essor du secteur immobilier.

Pour plus d’infos ? Vous pouvez vous rapprocher de FCI Immobilier qui vous donnera des conseils précieux sur le portage salarial immobilier.

Vous pouvez aussi consulter nos deux derniers articles sur  » Qu’est-ce que le métier de promoteur immobilier ? » et  » Connaissez-vous le métier de chasseur immobilier ? « .

Publicités