Que ce soit pour y vivre, ou pour en faire un complément de revenu, investir dans l’immobilier reste une valeur sûre. Pour un jeune couple, le premier investissement immobilier idéal est, incontestablement, l’achat de la résidence principale.

L’acquisition de la première résidence apportera au couple un sentiment de sécurité et leur est bénéfique sur le plan financier. En effet, la différence de prix entre la location et l’achat immobilier est minime, surtout avec les taux de crédit favorisant les primo-accédants. De plus, opter pour un investissement immobilier c’est aussi se construire un patrimoine pour la génération future.

Néanmoins, cet investissement est loin d’être sans risques. Sans préparation, l’achat de votre premier appartement peut vite tourner au cauchemar et même gâcher vos projets d’avenir. Pour vous aider, voici quelques astuces pour effectuer votre premier investissement.

Premier investissement immobilier : être primo-accédant

Le terme « primo-accédant » est un terme utilisé dans le domaine de l’immobilier pour désigner un particulier se lançant dans son premier achat immobilier. En général, un primo-accédant n’est pas encore propriétaire d’un bien immobilier. Ce sont, en général, des jeunes couples dont la plupart sont dans une classe d’âge de 25 à 34 ans.

Plus de 80% des primo-accédants sont des couples à la recherche de leur premier foyer dont les 58% ont au moins un enfant. Les plus prisés par ces jeunes parents sont les maisons de ville ou les pavillons. Plus précisément, le terme « primo-accédant » ne s’applique pas forcement à une personne encore nouvelle dans le monde de l’investissement immobilier.

En effet, celui-ci peut être un ancien propriétaire mais pour une raison ou une autre ne l’est plus depuis plus de deux ans avant son prochain achat. Enfin, une personne possédant plusieurs biens immobiliers peut très bien être juridiquement un primo-accédant si elle n’est pas propriétaire de sa résidence principale.

Investir dans l’immobilier, un bon choix ?

Avec le loyer qui ne cesse de croître, devenir propriétaire est, de nos jours, le meilleur choix sur le plan financier. Les jeunes couples choisissent souvent de s’installer dans un petit appartement. Dans la plupart des cas, ils n’y restent pas plus de 7 ans.

En vendant leur résidence, ils peuvent se faire une petite plus-value et investir dans une autre maison plus spacieuse et qui correspond mieux à leurs envies. La première résidence idéale pour un jeune couple qui n’a pas encore de charges, c’est bien évidement la maison unifamiliale ou pourquoi pas un appartement ?

Pour trouver une première résidence, en général, le couple choisit de faire appel à une agence immobilière. Cependant, il peut arriver que la perle rare se trouve grâce au bouche à oreille. Se retirer en périphérie est aussi un bon moyen pour investir dans un bien immobilier à moindre coût.

Quelles sont les questions à se poser pour l’acquisition de sa première résidence principale ?

Avant de se lancer tête baissée dans l’achat de sa première résidence, il est important de bien étudier le marché et de se poser quelques questions. Comme il a été dit ci-dessus, cet investissement est important d’un point de vue financier. Il est, de ce fait, conseillé de toujours étudier soigneusement ce projet d’une vie.

  • Peut-on se permettre de se lancer dans un tel projet ?

Le marché de l’immobilier est très diversifié. La plupart des primo-accédants y trouveront une offre à la hauteur de leur budget. Cependant, peuvent-ils s’offrir la maison de leur rêve ? Avoir une maison, c’est bien. Mais faut-il acheter un petit appartement loin de vos attentes ou est-il plus préférable de rester dans cette maison que vous louez ? La plupart des jeunes parents sont tentés par le second choix.

  • Pensez-vous y rester longtemps ?

Avant d’investir dans une résidence principale, il est important de se baser sur le long terme. En effet,  d’un point de vue financier, dans la plupart des cas, il s’avère que la location est plus avantageuse que l’achat d’une résidence principale dans le cas où vous ne pensez pas y rester longtemps, en principe, plus de 5 ans.

Cependant, cette durée minimum est variable en fonction de la région dans laquelle vous voulez vous installer. En effet, plus le prix du m2 est élevé et ce de la location abordable, plus elle est plus longue.

  • Combien de m2 avez-vous réellement besoin ?

Pour investir dans un bien immobilier, il est important de connaitre la surface dont vous avez réellement besoin. Pensez à prévoir la future chambre d’enfants ou les travaux à effectuer dans le futur. En effet, comme il a été stipulé précédemment, il faut toujours se projeter dans l’avenir.

Quels sont les dossiers à prévoir pour un tel investissement ?

Acheter un bien immobilier doit se faire dans une transparence totale. Les banques sont, de plus, très strictes pour l’acquisition de la première résidence. Un dossier de demande de prêt, pour être recevable, doit obligatoirement comporter les pièces suivantes : pièces d’identité, contrat de travail, bulletins de paie (généralement ceux des trois derniers mois avant le dépôt de votre dossier), avis d’imposition, relevés de comptes et dans le cas où il existe, l’échéancier des crédits en cours.

Ces documents permettent au banquier de connaître votre situation financière et de jauger votre niveau de motivation. Il peut ainsi dresser votre profil. Pour avoir les meilleurs chances d’obtenir un prêt immobilier pour l’achat de votre première résidence, si vous disposez d’un peu de moyens, il serait judicieux d’avoir un apport personnel de 10% ou plus sur le prix total. Cependant, un prêt sans apport est aussi envisageable sous certaines conditions.

Pour maximiser vos chances pour l’obtention d’un crédit immobilier, proposez votre dossier de candidature à plusieurs banques. Cette tâche peut vite devenir ennuyeuse. Donc, pour vous aider dans la recherche d’un crédit, la meilleure option est de s’offrir les services d’un courtier en crédit immobilier. Ce dernier s’occupera de votre dossier auprès des banques et négociera les meilleurs taux. Un courtier en crédit immobilier est payé seulement lorsque votre dossier sera validé.

Quelles sont les aides auxquelles un primo-accédant peut prétendre ?

Comparé aux autres acquéreurs potentiels, le primo-accédant est en situation de désavantage. En effet, une personne ayant déjà une résidence principale et voulant en acquérir une nouvelle peut très bien vendre l’ancienne afin de financer son achat. Pour pallier à ce déséquilibre, l’autorité publique a mis en place quelques dispositifs afin d’aider les primo-accédant.

Le plus célèbre d’entre eux est, sans aucun doute, le prêt à taux zéro ou PTZ. Celui-ci ne s’applique qu’aux primo-accédants, incluant les personnes qui ne sont plus propriétaires, depuis les deux dernières années, de la nouvelle acquisition et aux logements neufs ou totalement rénovés. Il peut recouvrir jusqu’à 40% de la valeur totale du bien immobilier.

Il existe aussi d’autres dispositifs permettant d’aider les primo-accédant : Le PEL, l’APL accession, le prêt « action logement », etc. Ils visent tous à venir en aide à la classe moyenne et les familles en difficulté pour le financement de l’achat de leur maison.

A titre d’information, il est tout à fait possible de s’inscrire à différents dispositifs simultanément. Plus complexe à mettre en œuvre,  cette solution peut vous être grandement utile.

N’hésitez-pas à consulter notre article sur  » Comment économiser grâce à la loi Bourquin ?  » et  » Logement squatté, que faire ? « .

Publicités