Lorsque vous prenez un crédit immobilier, votre banquier vous parlera surement de l’assurance prêt immobilier. Votre banquier peut vous le réclamer pour un prêt à taux zéro, pour un prêt relais ou pour tout autre type de prêt immobilier. Vous pouvez entendre et lire que cette assurance est obligatoire, ce qui n’est pas le cas. Nous allons vous apporter dans ce dossier plusieurs informations par rapport à ce sujet et vous présenter si elle est vraiment indispensable pour votre prêt.

Est-elle obligatoire ?

Lorsqu’on contracte un crédit immobilier et qu’on évoque l’assurance prêt immobilier ou l’assurance emprunteur correspondante, on se demande si elle est obligatoire. Nous tenons à souligner que contrairement à l’assurance auto ou l’assurance habitation, elle n’est pas légalement obligatoire, mais certains établissements bancaires et établissements financiers peuvent vous l’exiger.

Depuis 2010 avec l’entrée en vigueur de la loi Lagarde, vous n’êtes pas obligé de prendre l’offre d’assurance proposée par votre prêteur, ce qui vous offre un libre choix de l’assurance-crédit qui vous convient, et ce, auprès d’un autre établissement. Dans certains cas, notamment ceux qui ont un patrimoine important, il est possible de contourner cette obligation de l’assurance prêt immobilier en mettant en garantie vos biens

A quoi sert-elle ?

Si certains établissements bancaires ou institutions financières exigent l’assurance crédit immobilier, c’est pour se protéger de toute défaillance de remboursement de son client. Il faut noter que cette assurance ne protège pas que l’organisme prêteur, car il couvre également le souscripteur de crédit.

D’un côté, cette assurance sera une garantie pour le banquier qu’il sera remboursé et d’un autre côté, l’emprunteur sera assuré face à divers événements. En effet, l’assurance offre la possibilité de prendre en charge le remboursement partiel ou intégral du crédit si l’emprunteur ne peut pas le faire suite à un décès, à une maladie, à une invalidité ou à une perte d’emploi.

Choisir son assurance crédit immobilier

Pour avoir un prêt immobilier, l’assurance emprunteur peut être obligatoire. Votre dossier peut directement être refusé si vous ne présentez pas le contrat d’assurance crédit. Pour contracter ce type d’assurance, vous pouvez prendre l’offre proposée par l’organisme prêteur ou par une compagnie d’assurance.

L’offre proposée par l’organisme prêteur est une assurance de groupe. Cette dernière est régie par un contrat collectif où chaque assuré obtient une assurance dédiée à son prêt. Beaucoup d’emprunteurs se tournent vers cette option, car l’assurance de groupe est présentée à un tarif intéressant. Le coût est nettement moins important et le contrat fonctionne sur le même principe que la mutualisation des risques.

Cependant, la tarification peut varier en fonction de l’âge du souscripteur : les seniors payent plus chers que les jeunes. Sachez tout de même que tout le monde ne peut pas obtenir cette assurance crédit immobilier proposée par l’organisme prêteur. Pour l’avoir, il faut répondre aux critères imposés par l’organisme et répondre à un questionnaire d’assurance prêt. Dans certains cas, l’organisme peut même vous demander de passer une visite médicale.

Si le contrat d’assurance proposée par votre banquier ne vous convient pas, vous pouvez prendre une assurance crédit immobilier personnelle. Cette dernière peut être souscrite auprès d’une compagnie d’assurance. L’avantage de cette seconde option réside dans le fait que l’offre est sur mesure : elle est adaptée à votre situation tout en répondant aux exigences de l’organisme prêteur. Le prix à payer est calculé selon le risque de non-remboursement que présente l’emprunteur ainsi que les niveaux de garanties qu’il veut avoir.

Les risques couverts par l’assurance crédit immobilier

Que ce soit chez votre banquier ou chez votre compagnie d’assurance, vous devez voir les risques couverts par l’assurance proposée. La plupart du temps le contrat d’assurance prêt immobilier comprend la garantie décès invalidité. Si l’emprunteur décède ou s’il devient invalide de façon permanente ou définitive suite à un événement, l’assureur prend en charge le remboursement du capital restant.

Dans ce cas, il n’y a pas que la banque ou l’organisme prêteur qui est protégé, car l’emprunteur et sa famille seront également à l’abri. On peut également vous proposer dans un contrat individuel la garantie perte d’emploi. Cependant, cette garantie est assez restrictive, car elle n’est octroyée que pour les emprunteurs ayant un emploi avec un contrat à durée indéterminée.

Vous n’aurez pas l’aide de votre assureur si vous démissionnez de votre travail ou si vous êtes licencié pour faute grave. Retenez que cette garantie n’assure pas un remboursement intégral du prêt. Vous pouvez également demander pour ce contrat d’assurance prêt immobilier une garantie couvrant les risques de santé. Pour l’avoir, la compagnie d’assurance vous demandera de remplir un questionnaire médical. Certaines compagnies d’assurance peuvent refuser cette garantie si vous faites partie des personnes présentant des problèmes de santé graves. Dans ce cas, vous pouvez faire jouer les avantages de la convention AERAS.

De nombreux assureurs comme MAAF par exemple proposent une assurance pour un crédit immobilier. N’hésitez-pas à vous renseigner sur les différentes offres.

Le questionnaire médical lié à la couverture des risques de santé

Les questions posées de ce formulaire permettront à la compagnie d’assurance d’évaluer votre état de santé. Vous devez le remplir en toute bonne foi et ne cachez aucune information à votre assureur.

Une omission d’information ou une fausse déclaration peut entraîner une déchéance des garanties. Avec les réponses que vous avez données, la compagnie d’assurance pourra déterminer les garanties pour lesquelles elle offre la couverture, les conditions pour avoir son appui, les exclusions ainsi que le montant de la cotisation mensuelle à verser.

Les critères à prendre en compte pour le choix du contrat d’assurance

Même si vous trouvez avantageuse l’offre d’assurance prêt immobilier proposée par votre banquier, il ne faut pas se baser uniquement sur la cotisation mensuelle pour votre choix.

Certes, cette cotisation va peser lourd sur votre budget avec la mensualité de votre prêt, mais vous devez également voir d’autres critères, dont les garanties proposées. Pour ceci, il faudra se référencer à votre situation, certaines clauses peuvent vous sembler inutiles. Ce contrat comprend également un délai de carence.

Celui-ci correspond à la durée suivant la signature de votre contrat pendant laquelle vous ne pourrez toucher une indemnisation. Pour votre contrat d’assurance prêt immobilier, vous ne devez pas confondre délai de carence et franchise.

Cette dernière est la période pendant laquelle vous ne serez pas indemnisé. Pour chaque clause, vous devez demander à votre assureur les exclusions et le mode d’indemnisation. Les exclusions sont les situations pour lesquelles vous ne pourrez pas bénéficier de la couverture. En effet, même si vous avez une garantie perte d’emploi, l’indemnisation peut être refusée si vous êtes licencié pour faute grave.

Notez aussi que même si votre mensualité est très élevée, ceci ne signifie pas toujours que votre assureur va vous offrir un remboursement intégral. Cependant, il y a des cas où vous pourrez avoir un remboursement intégral. Si vous obtenez un remboursement partiel, la compagnie d’assurance prévoit aussi dans le contrat une durée maximale d’indemnisation.

Ce qui fait que vous n’allez pas toujours avoir son appui financier jusqu’à la fin du remboursement de votre crédit immobilier. Les éléments cités ci-dessus sont à vérifier avant de contracter une assurance emprunteuse et même si vous avez confiance en votre banquier, l’offre qu’il vous propose n’est pas toujours la meilleure.

Si vous avez un crédit de 15 ou 20 ans, votre situation peut passer par des hauts et des bas. Il peut alors arriver que le contrat d’assurance prêt immobilier que vous avez signé au début de votre crédit ne vous convienne plus au bout de quelques années. Dans ce cas, vous pouvez parfaitement changer de contrat.

Publicités