En France, l’immobilier figure parmi le secteur d’activité qui crée le plus d’emplois. En 2015, le marché de l’immobilier a réalisé 803 000 transactions. Ce chiffre démontre la bonne santé du secteur. On peut dire même que ce marché est même encore florissant.

L’immobilier est un grand pourvoyeur d’emplois au niveau national. Le marché est  dynamique. Chaque année, 3 000 à 3 500 jeunes fraîchement diplômés investissent dans le marché du travail alors que 4 000 à 4 500 offres d’emploi dans l’immobilier sont lancées annuellement.

Désormais, exercer dans l’immobilier requiert des compétences nouvelles. En effet, avec la financiarisation de l’économie, la forte demande du logement social, le développement durable et les exigences en matière d’écoconstruction, ce sont les candidats issus des écoles spécialisées qui sont les plus  avantagés face à une multitude de postulants. Ces candidats qu’on peut désigner comme « spécialisés »  sont appréciés par les professionnels.

Actuellement, il existe plus d’une cinquantaine de métiers dans l’immobilier. Ces différents métiers peuvent être classés en trois grands domaines d’activité.

Tout d’abord, il y a les métiers de la production et de la promotion immobilière. Les fonctions de constructeur, lotisseur, promoteur, chargé de développement immobilier, monteur d’opérations immobilières, responsable de programme immobilier, prospecteur foncier, architecte, etc., figurent parmi les métiers qui constituent ce domaine.

Ensuite, il y a les métiers de la transaction immobilière. Ce deuxième domaine rassemble les activités du négociateur, de l’agent immobilier, du mandataire spécialisé, de l’expert immobilier, du diagnostiqueur, etc.

Enfin, les métiers de gestion des biens immobiliers concernent les professions du gestionnaire de parc locatif, du syndic de copropriété, de l’administrateur de biens, du gérant de patrimoine, etc.

Les débouchés de l’immobilier

house-for-sale-3683828_1280(3)

Parmi les cinquantaines de métiers dans l’immobilier, les spécialistes de l’expertise et de la valorisation des biens immobiliers sont les plus avantagés. Ils ont un bel avenir devant eux. Ces professionnels travaillent principalement dans les agences immobilières, les cabinets d’administration de biens, les sociétés immobilières, les sociétés de promotion et de construction, les directions immobilières de grandes entreprises, les offices d’HLM et les cabinets de notaires.

Avec près de 335 000 collaborateurs, dont 22% sont des cadres, l’immobilier est le sixième employeur national. Les dépenses relatives aux logements équivalent à environ 14 % du produit intérieur brut ou PIB. Ce qui fait que le secteur occupe une place non négligeable dans l’économie française.

Actuellement, le secteur de l’immobilier recrute des jeunes diplômés à partir d’un bac + 2. C’est sur les négociateurs, comme les assistants commerciaux,  et les cadres d’exploitation,  tels que les chefs d’agence, les gestionnaires de copropriété et les responsables de programmes, que s’orientent les besoins en recrutement.

Auparavant, les principales activités d’un agent immobilier concernaient uniquement la négociation et la vente. Aujourd’hui, cette  profession est associée à celle de la gestion locative et du syndic de copropriété.

Ce qui nécessite des profils polyvalents. Être un bon négociateur ne suffit plus. Un agent immobilier doit avoir des connaissances juridiques ainsi que des compétences techniques en matière de bâtiments.

De nos jours, de nombreux groupes ont tendance à développer des programmes dans l’immobilier de bureaux, les commerces et le logement social. Cette évolution de la  promotion et la gestion immobilière est plutôt avantageuse aux cadres.

Face aux exigences en matière d’écoconstruction, ces derniers doivent se préoccuper beaucoup plus  du développement durable et démontrer une forte capacité d’adaptation face à une clientèle étrangère de plus en plus importante.

Les différents métiers dans l’immobilier

key-2323278_1280(8)

Avec des métiers et des débouchés variés, l’immobilier est un secteur très prometteur.

Ci-dessous une liste non exhaustive des métiers qui recrutent dans l’immobilier :

  • Le métier d’agent immobilier

L’agent immobilier est un intermédiaire entre un vendeur et un acheteur d’un bien immobilier. Il intervient également entre un propriétaire et un locataire. Dans toutes ses activités d’achat ou de vente, il les fait pour les clients.

Généralement, l’agent immobilier travaille pour son agence ou au sein d’un réseau franchisé. Quoi qu’il en soit, il est l’intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur d’un bien immobilier ou entre le propriétaire et le locataire.

Les principales missions d’un agent immobilier consistent à :

  • Rechercher de nouveaux biens immobiliers à vendre ou à louer : Pour glaner des informations, l’agent immobilier entre en relation avec les gardiens d’immeuble ou les commerçants de la zone.
  • Évaluer les biens : Il estime le prix de vente ou de location des biens que les clients lui proposent.
  • Réaliser des prospections commerciales : Pour les biens confiés à ses soins, il procède à la recherche d’acheteurs ou de locataires.
  • Diffuser de petites annonces : À travers des sites spécialisés ou encore d’autres opérations marketing, il met en ligne les biens mis sur le marché ;
  • Organiser des visites : Pour les potentiels acquéreurs.
  • Négocier : L’agent immobilier est l’intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur pour la négociation de prix. Très souvent, c’est lui qui va amener les deux parties vers des compromis.

Des aptitudes à la communication et à la négociation sont exigées à un agent immobilier qui est avant tout un commercial. Pour pouvoir conseiller ses clients, il doit posséder également de connaissances juridiques et techniques. La sociabilité et la réactivité lui sont également nécessaires.

Sachez qu’au lieu de percevoir des salaires, un agent immobilier touche des honoraires calculés sur le montant des transactions réalisées. Généralement, ce montant est de l’ordre de 5 à 7% des contrats.

Très souvent, les gens confondent le métier d’agent immobilier avec celui du négociateur immobilier. Quelles sont donc les différences entre les deux?

Pour effectuer des transactions, un agent immobilier est officiellement mandaté par ses clients. Dans ce cas, la détention d’une carte professionnelle portant la mention « Transaction » est obligatoire.

Généralement, un agent immobilier emploie un ou plusieurs négociateurs immobiliers dans son agence. Pour exercer, le négociateur a juste besoin d’une simple habilitation délivrée par l’agent immobilier et validée par la Préfecture.

  • Le métier d’expert immobilier

La profession de l’expert immobilier consiste à estimer de manière précise la valeur d’un bien immobilier. Pour vendre ou louer un bien, les propriétaires ont souvent recours à ses services. Mais un assureur, un juge ou toute personne, toute entité qui a besoin d’évaluer un bien immobilier peut également solliciter son expertise.

Ce métier, comme la majorité des métiers immobiliers comporte plusieurs spécialisations. Il existe donc des experts en habitation, en entreprise, en commerce, …

L’expert immobilier peut travailler pour son propre compte, tout comme il peut être au sein d’une agence.

Le métier d’expert immobilier est principalement axé sur les missions suivantes :

  • Visiter le bien à expertiser et étudier sa nature.
  • Vérifier l’origine de la propriété, le plan cadastral et tous les autres documents nécessaires.
  • Évaluer et déterminer la valeur du bien.
  • Consigner ses conclusions dans un rapport d’expertise précis et argumenté.

L’expert immobilier est avant tout une personne rigoureuse, capable d’argumenter et de négocier des transactions. Des compétences en rédaction sont aussi importantes pour établir les rapports.

Ce métier exige également de fortes connaissances en droit immobilier, fiscalité, techniques du bâtiment et urbanisme. Pour donner le juste prix lors des évaluations, tous les critères, localisation, superficie, l’état du marché etc. qui permettent de déterminer la valeur d’un bien ne doivent avoir aucun secret pour lui.

L’expert immobilier est un travailleur indépendant. Il touche, au lieu d’un salaire, des honoraires dont le montant est libre.

  • Le métier de gestionnaire immobilier

Un gestionnaire immobilier, appelé également « Property manager », a pour fonction de  gérer des biens immobiliers pour le compte de sociétés foncières, d’un propriétaire, ou de particuliers.  Il est spécialisé dans les locations, la gestion courante du bien, la gestion de patrimoine et des finances du bien. Il prend en charge les travaux nécessaires pour l’entretien de l’immeuble, ainsi que son éventuelle amélioration.

Ce métier présente un très fort côté administratif car en plus des finances, ce professionnel assure la gestion des problématiques, telles que la police d’assurance ou la gestion du personnel.

Le gestionnaire immobilier a pour mission de :

  • Trouver et choisir des locataires ;
  • Dresser des états des lieux ;
  • Élaborer les contrats et les quittances de loyers ;
  • Percevoir les loyers ;
  • Diriger le bon fonctionnement technique des travaux d’entretien des immeubles ;
  • Accompagner le client dans les choix d’investissement.

Le gestionnaire immobilier doit posséder de fortes connaissances dans le domaine de l’économie et des finances. Ce métier requiert des capacités d’organisation et beaucoup de rigueur. Des compétences administratives, un sens de la communication et une facilité d’adaptation constituent des atouts majeurs dans cette profession.

  • Le conseiller en gestion de patrimoine

Pour les aider à gérer leur patrimoine immobilier, les clients, particuliers ou entreprises, font appel aux services du conseiller en gestion de patrimoine. Les conseils et expertises de ce spécialiste concernent la création, le développement, la protection et la transmission de patrimoine.

De par son expertise, le conseiller en gestion prodigue  de véritables conseils stratégiques à ses clients. Pour leur compte, il réalise des placements qu’il juge pertinents, tout comme il peut gérer directement leur patrimoine immobilier et financier.

Le gestionnaire de patrimoine peut être indépendant ou salarié. Il  peut travailler au sein des banques, compagnies d’assurance, sociétés de gestion ou dans des cabinets spécialisés.

Les  principales missions qui balisent le métier de conseiller en gestion de patrimoine sont :

  • Convaincre et fidéliser de nouveaux clients ;
  • Procéder à des audits des biens de ses clients ;
  • Mettre en place et définir des stratégies de placement ;
  • Prodiguer des conseils sur l’achat / vente de biens immobiliers ;
  • Proposer aux clients l’achat de valeurs boursières ou de produits financiers, ainsi que des produits d’assurance ;

Tout comme l’agent immobilier, le conseiller en gestion de patrimoine est également un commercial. Donc, des capacités de négociation, de conviction et d’écoute lui sont indispensables. Pour être en mesure de comprendre les besoins de ses clients, il doit faire preuve de dynamisme, de rigueur, mais aussi de  réactivité.

Pour se tenir au courant de toutes les dernières évolutions financières ou légales,  avoir une capacité de veille très importante lui est aussi bénéfique.

  • Le métier de juriste immobilier

Le juriste immobilier joue le rôle de conseiller juridique auprès de ses clients. Afin de défendre les intérêts de ceux qu’il conseille, sa principale mission consiste à appliquer les règlementations et la législation en vigueur.

Ce spécialiste en droit immobilier est chargé du suivi des dossiers administratifs relatifs à l’acquisition des biens immobiliers. La rédaction des actes authentiques de vente lui incombe également.

En général, le juriste en droit immobilier assiste, en cas de litige, aussi bien les particuliers que les professionnels. En tant qu’expert en droit, il dispose d’une parfaite connaissance des dernières législations en vigueur. Il a pour obligation de préserver la confidentialité de ses dossiers.

  • Le métier de syndic de copropriété

Le syndic de copropriété représente le syndicat des copropriétaires dans un immeuble. La gestion des parties communes ainsi que les équipements collectifs des biens immobiliers en partage, lui échoit également.

Il est le responsable de la mise en exécution des décisions prises en assemblée générale des copropriétaires qui sont ses principaux interlocuteurs, ceci dans le respect du règlement de copropriété.

Le syndic de copropriété est désigné en assemblée générale par l’ensemble des copropriétaires, appelé aussi « Syndicat ». Pour accomplir sa mission au sein de la copropriété, il n’a pas besoin de carte professionnelle. Par contre, il doit impérativement disposer d’un mandat officiel.

En France, 12 200 syndics représentent 560 000 copropriétés. Ces chiffres permettent d’avancer que non seulement ce métier mais tous les métiers immobiliers ont un grand avenir.

Vous pouvez aussi consulter nos derniers articles  » Ou investir dans l’Aude ?  » et  » Les avantages de faire appel à un constructeur de maisons « .

Publicités