Qu’est-ce qu’un syndic de copropriété ? Qu’il soit une personne physique ou morale, le syndic de copropriété a pour principale mission de veiller à l’assurance de toute la gestion des parties communes d’une copropriété : immeuble, bureau, locaux commercial.

Il est aussi en charge de la gestion de l’équipement collectif, de tout ce qui touche l’administration ainsi que l’application de toutes les règles qui sont imposées en interne par les copropriétés.Élu par la totalité des copropriétaires, il dispose d’un mandat de trois ans qui peut toujours être renouvelé. Figurant parmi les métiers les plus attractifs, devenir syndic de copropriété, c’est aujourd’hui miser sur la stabilité d’un métier qui ne cesse d’évoluer et est facilement accessible, que l’on a suivi une formation dans le domaine de l’immobilier ou non. De plus en plus de personnes sont actuellement tentées de se lancer dans cette aventure.

Alors, envie de mieux connaitre ce passionnant métier qu’est le syndic de copropriété ?

Les bases du métier de syndic de copropriété

Comme il a été mentionné précédemment, le syndic de copropriété est le premier responsable chargé de gérer toutes les parties communes de l’immeuble : ascenseurs, chaufferie, cages d’escalier … Il doit aussi assurer la sécurité de toutes personnes occupant l’immeuble et de l’état des lieux.

Pour des réparations de grande envergure, il se charge de la planification des travaux. Pour ce faire, le syndic de copropriété doit négocier des devis auprès des entreprises de réhabilitions et suit de près l’avancée des travaux. Pour l’entretien de l’immeuble, il est en charge de l’embauche d’un personnel compètent. Enfin, un syndic de copropriété doit toujours servir les intérêts du syndicat.

Sur le plan administratif, il doit tenir compte de la comptabilité de tout l’immeuble. Il est en charge de la gestion du budget et des charges de chaque copropriétaire. La conservation de chaque document concernant la copropriété fait aussi partie de ses obligations.

Pour ce qui est de la règlementation, le syndic de copropriété est le premier responsable du respect de tous les règlements internes imposés par les copropriétaires.

C’est lui qui doit suivre en justice les impayés. Il est en charge de l’organisation des assemblées générales qui se déroulent généralement chaque année durant lesquelles il présente le bilan pour l’année en cours et les prévisions sur l’année suivante.

Quelles compétences sont requises pour devenir syndic de copropriété ?

Pour espérer devenir syndic de copropriété, il est impératif d’être une personne réactive car plusieurs problèmes peuvent vite dégénérer : fuite de gaz, incendie, … En plus de cela, un bon sens de l’organisation est requis. Il faut également être une personne sociable apte à communiquer et à informer un groupe de personnes. Par ailleurs, ce métier requiert à la fois un diplomate et un négociateur hors pair pour la résolution des conflits qui peuvent se présenter entre copropriétaires.

Pour bien remplir cette tâche, des compétences juridiques sont grandement appréciées. Des notions en finance et en urbanisme sont aussi requises. Le métier de syndic étant un métier de terrain, il est donc utile d’avoir une petite connaissance dans les bâtiments.

Quel statut doit-on avoir pour ce métier ?

Il est envisageable d’être salarié en décidant de faire une carrière dans un bureau de syndic. Pour les personnes ayant quelques expériences dans le domaine, devenir entrepreneur en ouvrant son propre cabinet est aussi faisable.

Dans ce contexte, il devient alors le patron et peut alors s’entourer de plusieurs assistants et d’une équipe technique. Dans chacun de ces cas, le syndic de copropriété doit toujours être élu par l’ensemble des copropriétaires.

Une fois cette étape franchie, le syndicat des copropriétaires et le syndic doivent établir le contrat de mandat qui régi toutes les tâches du syndic de copropriété. Il est à remarquer qu’il doit obligatoirement avoir une carte professionnelle pour la gestion du bien immobilier. Délivrée par la chambre de commerce et d’industrie territoriale, la carte professionnelle du syndic de copropriété a une validité de 3 ans renouvelable.

Ce métier est à la fois un métier de bureau et de terrain. En effet, le syndic de copropriété doit assurer la bonne gestion des comptes et de l’administration des biens. Il doit aussi inspecter régulièrement l’état des lieux et veillez au respect des règles établies.

Comment faire pour intégrer ce marché ?

Pour faire son entrée dans ce domaine qu’est le syndic de copropriété, il est important de débuter en tant que gestionnaire de copropriété. Ce poste permet d’assister le principal copropriétaire ou encore le responsable, le syndic de copropriété. Avec le temps, quelques efforts pour bien s’intégrer dans le domaine et de la patience, on obtient les compétences et l’expérience requise pour devenir le premier responsable d’un ou même de plusieurs immeuble(s) de la copropriété.

Un apprenti syndic peut débuter dans de nombreuses structures : cabinet privé, office public ou encore dans une entreprise disposant d’un patrimoine immobilier. Le plus facile c’est de débuter dans une petite entreprise œuvrant dans la gestion immobilière.

Au-delà de 10 ans expériences, il est tout à fait possible de devenir un responsable d’équipe au sein d’une société d’envergure. Cependant, de nombreuses personnes préfèrent être indépendantes et se lancent dans la création de leur propre bureau. Ce métier est plus ou moins stable car il est obligatoire pour les copropriétaires d’avoir un gestionnaire de copropriété.

Être un syndic de copropriété, c’est aussi être un administrateur de biens. En effet, faire ce métier, c’est gérer la location de chaque immeuble sous votre responsabilité ainsi que les surfaces de bureaux. Ainsi, en parallèle de sa mission, il doit aussi assurer les ventes et les locations.

A titre d’information, le salaire moyen d’un syndic de copropriété se situe en général entre 1 800 € et 3 600 €. Les primes peuvent atteindre plus de 100% du salaire également.

Quelles formations choisir pour avoir accès à ce métier ?

Le métier de syndic de copropriété s’ouvre à la plupart des profils et est souvent indifférent du parcours scolaire choisi. Pour être admis dans un bureau de syndic, il est utile d’avoir, au moins, un niveau bac +2.

Cependant, pour se démarquer et mettre toute la chance de son côté, il est plus préférable de suivre un  parcours spécialisé dans ce domaine bien précis. Quelques écoles spécialisées offrent la possibilité de suivre une formation de syndic de copropriété. C’est par exemple le cas de l’institut d’études économique et juridique appliquées à la construction et l’habitation ou encore l’école supérieure des professions immobilières.

Avez-vous lu nos articles sur comment faire une offre d’achat pour un bien immobilier et tout savoir sur l’assurance pour un prêt immobilier !

Publicités