Un nouveau mois qui s’annonce, la rentrée qui bat son plein et de nouveaux projets en perspective, de quoi se lancer hâtivement dans le monde l’immobilier. De nombreuses personnes veulent assurer leur avenir ou encore constituer un joli patrimoine pour un usage personnel ou professionnel.

Le meilleur moyen est donc de faire des investissements immobiliers. Mais dans ce secteur, faire des investissements constituent des enjeux de taille. Sans dire que vous pourriez être totalement novice dans le domaine. Toutefois, les rouages de ce monde ne sont pas toujours à craindre surtout quand on sait faire le bon placement.

Et ce qui revient en vogue depuis quelque temps c’est la SCPI ou la société civile de placement immobilier. Elle est également connue comme un produit d’épargne immobilière.

Une société civile de placement immobilier : c’est quoi ?

Une société civile de placement immobilier est une structure d’investissement de placement collectif. C’est un placement sécurisé permettant de jouir de profit sans charges en plus pour l’investisseur. Vous passez par des sociétés de gestion qui prennent en charge l’acquisition, la valorisation, l’entretien, la location et la rénovation d’un bien.

La société est en charge de tout cela et l’investisseur est plus libre dans l’utilisation de son argent. La SCPI concerne tous les types d’investisseurs et dans la plupart des cas, ce sont souvent des enseignes d’une grande importance. Ce n’est pas pour autant qu’on ne rencontre pas de particuliers qui sont de plus en plus en grand nombre.

Comment cela fonctionne ?

Des particuliers achètent des parts auprès de société de gestion. Cette dernière est celle qui crée et gère la SCPI. Une fois les parts réunis (attendant une telle ou telle somme), la société va réaliser des investissements sur des immobiliers de tous types à usage divers. Une fois les biens achetés, la société va ensuite les louer à une enseigne, tierce personne, etc. Le loyer perçu sera ensuite distribué aux associés (les particuliers acheteurs de départ) au prorata de leur investissement.

Les investisseurs à la recherche d’une bonne perle

N’importe quel investisseur toujours le secteur immobilier. Même avec un marché qui monte en flèche et un emplacement géographique stratégique, les risques ne sont jamais à mettre en marge. Car on est toujours aux antipodes d’une espérance de base.

Le marché immobilier peut changer à n’importe quel moment car tous les marchés sont interdépendants en fonction des besoins. Et c’est ainsi que la question de l’offre et de la demande entre rapidement en vigueur. Et tant qu’à mettre dans la ligne de mire autant se centrer sur la SCPI qui reprend de la vigueur auprès des investisseurs. Et certains disent que c’est la nouvelle perle de l’investissement immobilier.

Car la spécificité de la SPCI c’est avant tout une épargne à risque maitrisé avec, dans la grande majorité, un rendement supérieur à 5%. Ce qui fait une bonne entrée dans le monde de l’investissement.

Nouvelle perspective : gagner plus sans risques

Devenir investisseur immobilier, en quelques années, est en passe de devenir une mode. Mais c’est aussi un moyen de s’enrichir rapidement avec de bons placements. D’ailleurs, le but de tous les investisseurs est de disposer le maximum de revenus possibles et pouvoir ainsi accroitre son champ d’investissement.

Ce qui est tout à fait possible. Et c’est la nouvelle perspective pour cette année étant donné qu’un investissement qui présente peu de risques est dans la ligne de mire de tout le monde. Il est à noter aussi que les taux de crédits dans l’immobilier sont devenus de plus en plus bas.

Si le secteur reste en hausse, ce taux de crédit est une aubaine. Une raison pour laquelle l’immobilier est plus prisé cette années surtout avec la SCPI qui propose des revenus rentables et assez pour assurer un plein remboursement dans le cas de l’emprunt. Les investisseurs seront donc doublement gagnants.

Pourquoi alors la SCPI ?

Outre la SCPI il existe pourtant d’autres investissements dans le secteur immobilier. Cela concerne aussi bien le neuf que les anciens peu importe l’espace occupée. Cependant, ce genre d’investissement charme peu par rapport à la SCPI. Notons-le que cette folie des investissements s’est surtout accrue il y a vingt ans.

En ces temps, bon nombre de personnes avait su investir au bon moment et au bon endroit. Les gros bénéfices étaient alors incontestables. De plus, le prix de l’immobilier a affiché une hausse importante ce qui n’a fait que conforter la notoriété de certains investisseurs d’où les grosses fortunes que l’on remarque ici et là. Mais c’était le cas de l’investissement classique.

On achetait, rénovait, construisait pour vendre, louer ou distribuer. Mais ce type d’investissement a fait son temps et c’est devenu plus compliqué de s’y mettre de nos jours. Les causes : entretien, l’augmentation de l’immobilier d’habitation, les contraintes, etc. Ce qui fait que le rendement est réduit et de façon très considérable.

D’où la préférence pour la SCPI depuis quelques temps. Car la SCPI offre un rendement supérieur et une souplesse dans l’acquisition. En tout et pour tous, la SPCI constitue un bon placement car non seulement le rendement est compétitif mais il est également très attractif.

Les avantages de la SCPI

Car si les investisseurs s’attardent sur la SCPI c’est que cette dernière présente quand même des avantages notables. Contrairement à un investissement traditionnel, avec la SCPI vous avez le choix sur le type d’immobilier choisi. Bien que ce soit faisable avec un investissement traditionnel, ce n’est pas très évident.

Car prenons par exemple que si vous achetez un local car le prix attractif alors que vous vouliez un bureau. Dans ce cas, des changements sont obligatoires ce qui revient à faire des dépenses supplémentaires. Avec la SCPI vous pouvez tout de suite acheter un bureau à un prix attractif (car il ne s’agit que d’une part).

Avec la SCPI, vous pouvez aisément choisi le type d’immobilier : commerces, bureaux, locaux, hôtels, etc. La SCPI permet aussi de fuir les autres charges que l’on rencontre habituellement : travaux, frais de rénovation, etc. La charge dont vous aurez à vous acquitter est l’achat du part, le reste est sous la responsabilité de la société de gestion. L’investisseur n’aura qu’à profiter de son dividende.

Donc en tout, l’investisseur est allégé dans ses charges de base et il sera plus serein quant au déroulement de son investissement.

Les formes de SCPI

Ce type d’investissement est présenté sous deux formes : la SCPI à capitale fixe et celle à capital variable. La SCPI à capital fixe est d’une durée et volume fixées par la société de gestion. La progression se fera à coups et une fois le plafond atteint le capital demeurera fixe.

Dans ce genre de cas, un associé peut se retirer à un moment où il le voudra. Mais ses parts devront être remis à un acheteur qui ne changera pas le capital. Ensuite il y a la SCPI à capital variable. Cela arrive surtout quand les parts d’un associé sont achetés ou quand de nouveaux parts sont achetés.

Dans les deux cas, différentes valeurs peuvent être mises en exergue dans une SCPI : valeur nominale qui est la valeur de base de la part lors de la création de la SCPI, valeur vénale qui est la valeur du patrimoine sous l’évaluation d’un expert, valeur de réalisation prenant en compte la valeur vénale et les autres actifs de la SCPI et valeur de constitution qui est la valeur de réalisation ajoutée à l’estimation des frais si une reconstitution est de mise sur le patrimoine. Ces dernières incluant le prix d’achat et le prix de retrait.

Investir en SCPI

Dans ce domaine, il ne suffit pas d’investir et c’est tout. Il existe différentes manières d’investir :

Investissement en pleine propriété : cette manière d’investir est le plus courant dans la SCPI. Il suffit tout simplement que la personne achète un ou des parts d’un immobilier et d’en jouir tous les bénéfices générés durant tout le temps où elle demeurera propriétaire de ses parts. Cette manière d’investir peut se faire à crédit (recours à un emprunt pour le financement de l’achat) ou au comptant. Une personne est donc libre de souscrire à un crédit immobilier pour entamer des investissements dans la SCPI.

Investissement en démembrement temporaire : si le démembrement est connu du secteur en général, il est plus détaillé dans le cas de la SCPI. Toutefois, il n’y pas de grande différence dans les deux cas. Pour le comprendre, il faut préciser que deux droits composent la pleine propriété : l’usufruit et la nue-propriété. Le but du démembrement est de diviser un part en ces deux droits durant un temps déterminé. L’objectif est différent pour chaque droit.

Dans le choix de la manière d’investir, il faut faire appel à des conseillers spécialistes ou encore à des personnes qui traquent sans cesse tous les bons plans sur le marché immobilier.

Combien elle rapporte ?

Dans la quasi-totalité des cas, la SCPI affiche un bon rendement. Toutefois, ce rendement est variable d’une société civile de placement à une autre. Avec des principes de bases semblable, les sociétés ne se ressemblent pas toutes. Pour l’année dernière, les SCPI on rapporté en moyenne 4,43% présentant un avantage notable par rapport aux autres types d’investissement.

Ce chiffre n’est qu’indicatif car la SCPI peut monter jusqu’à 6%. Les gains affichés dépendent également des zones concernées et des investissements en questions. La SCPI concerne souvent les zones euros mais il n’est pas rare qu’elle se trouve aussi dans les zones non euros. Notons que comme tout investissement immobilier, la SCPI dépend de la fluctuation des marchés immobiliers.

Une autre forme d’épargne-retraite

Tout le monde cherche à être à l’abri sur le plan financier. Le but est de gagner assez d’argent pour assurer sa retraite. Alors c’est normal si on cherche désespérément une bonne option pour avoir de l’argent sans trop d’efforts tout en gagnant des bénéfices assez importants.

Et la SCPI marque l’esprit des investisseurs car elle rivalise très bien contre les autres épargnes-retraite. Avec la SCPI, la retraite est assurée. D’autant plus que ce type d’investissement n’est pas cantonné dans un espace géographique restreint. La SCPI propose des investissements à échelles différentes : nationale, internationale, zone euro ou encore régionale. Ce qui fait donc que l’on peut jouir de plusieurs fiscalités. Bien que la SCPI concerne principalement le secteur immobilier, elle est concomitante  avec les autres secteurs : luxe, finance, tourisme, santé, éducation, etc. Son champ de propagation est très large et c’est ce qui constitue un bonus en plus.

Car en englobant tous les secteurs, la SCPI est une très bonne option comme étant une épargne-retraite. D’où la sécurisation de la rentabilité même après des décennies. Car il est plus facile d’anticiper la retraite : les loyers que vous recevez sont à vie tant que le bien pour vos placements est toujours loué.

Comment choisir sa SCPI ?

La SCPI fonctionne comme n’importe quelle société. Elle propose des services que l’on achète contre des revenus réguliers en investissant dans un part immobilier. Et pour des gains plus importants, il faut miser sur la meilleure SCPI adapté à votre « pouvoir d’achat », de votre situation et de vos besoins.

Il est alors souhaitable de faire appel à des spécialistes de la SCPI dans le choix de l’investissement le plus adapté. Vous pouvez également vous centrer sur le rendement de chaque société de gestion et de les comparer. Pour des références solides, des agences sont consultables comme Direct SCPI ou la centrale des SCPI. Il n’est pas à exclure également de connaitre l’avis de certaines personnes qui sont déjà dans ce type d’investissement.

Avec de telles mises en place et de tels avantages, la SCPI est l’option la plus envisageable qui se présente toujours devant les investisseurs. Peu importe le moment ou l’endroit, tant que le taux du crédit immobilier reste relativement bas et que la SCPI présente des avantages notables, les investisseurs n’échappent pas à la grande pancarte de la SCPI et de ses beaux atouts dans tous les secteurs.

Vous pouvez aussi consulter nos derniers articles sur  » Connaissez-vous la vente en réméré ?  » et  » Immobilier dans quoi investir ? « .

Publicités