Nouvelle vie, nouvelle ville, nouveau nid : beaucoup de choses changent lors d’un nouveau chapitre de vie et il n’est pas toujours facile de s’adapter à un nouveau rythme et de nouvelles habitudes de quartier.

Vous est-il déjà arrivé de vous réveiller sans savoir où vous étiez ? Cette angoisse de ne pas reconnaître son propre lit ou même son ou sa conjoint(e) est assez fréquente chez les gens traversant une période intense de stress ou de changements.

Cela peut arriver de temps en temps mais pas question d’en faire une habitude.

Lorsqu’on emménage dans un nouvel environnement, cet instant d’hésitation est tout à fait normal car on perd tous nos anciens repères sensoriels de la nuit : plus ou moins de bruits urbains ou d’animaux, l’isolation des murs communs avec nos voisins peut être différente, tout comme les bruits des canalisations et des appareils électroménagers en veille.

L’orientation de notre tête de lit peut aussi changer notre humeur et notre sommeil. À savoir qu’il faut privilégier le Nord-Est pour une tête plus reposée et un sommeil plus profond.

En changeant d’environnement donc, il est difficile de se repérer.

Il faut alors faire attention à la circulation des énergies dans son nouveau logement. Ainsi, en améliorant la fluidité des mouvements entre les pièces, il sera plus facile de s’y déplacer…

Ranger méthodiquement

Ne procrastinez surtout pas dans le déballage de vos biens une fois l’état des lieux approuvé. Une fois les cartons déballés, il faut savoir ranger méthodiquement ses objets et leur attribuer une place selon sa fonction. Par exemple, on ne va pas balancer le carton qui contient les couverts et le grille-pain dans la future chambre d’ami, juste parce qu’il n’y a plus de place dans la cuisine « pour l’instant ».

Ce genre d’encombrement physique et illogique va répercuter sur votre moral et vous vous sentirez déborde. Chaque objet doit être déballé dans sa pièce de fonction pour ainsi déterminer et prioriser son rangement.

Personnalisez et déterminez vos besoins de confort

Un nouvel environnement signifie de nouvelles habitudes, et une nouvelle déco !

Lors d’un déménagement il est primordial de savoir bien trier ses affaires et de re évaluer l’attachement sentimental à ses vêtements ou bibelots. On connaît alors la tendance de la méthode de Marie Kondo et sa règle pour « l’étincelle de joie » que doit procurer chaque objet à garder.

Après ce tri autant matériel qu’émotionnel, il est temps de mettre à jour ses besoins. Dans la tendance minimaliste, on ne gardera donc que les essentiels et un point c’est tout. Mais dans la vraie vie, il fait toujours plaisir de s’offrir, ou de se faire offrir, de nouveaux éléments pour un nouvel habitat.

Par exemple, on ne sait jamais vraiment quel genre de personne vivait avant nous dans cette location. Les plus superstitieux brûleront de la sauge pour éloigner les mauvais esprits, d’autres se contenteront d’une nouvelle bougie pour y installer sa propre odeur.

Un nouvel habitat appelle également à un nouveau confort, que l’on pourra retrouver à travers des coussins ou rideaux, en privilégiant les tons et matières naturels comme le lin ou le coton biologique, pour être sobre et au goût du jour.

Et côté ambiance ?

Pour une atmosphère encore plus eco-friendly, rien de mieux qu’une nouvelle plante ou des bougies. Celle-ci peut aussi symboliser une nouvelle vie et son évolution à travers le temps sera le reflet de cette nouvelle énergie ambiante. Qui dit énergie et plante dit aussi soleil, et il faudra alors bien prendre en compte l’exposition de la lumière dans les pièces pour une optimisation totale de la croissance de la plante ainsi qui la circulation de l’oxygène qui sera produite.

Dans une chambre on privilégiera alors les plantes qui n’ont pas beaucoup besoin de lumière, comme l’aloe vera qui a aussi des vertus de purification d’air, idéal pour des nuits fraîches et saines.

Pour les pièces à vivre comme le salon et la cuisine on pourra alors opter pour de belles plantes à feuilles vertes qui pourront s’épanouir sous les rayons de soleil traversant les pièces.

Pourquoi ne pas aussi tenter de faire pousser la jungle jusqu’à la salle de bain avec des plantes tropicales comme l’orchidée, pour une touche simple et chic.

L’eucalyptus sera également le bienvenu dans cette pièce car grâce à l’humidité il dégage un parfum de fraîcheur et de propreté. Par exemple, on peut accrocher quelques branches au-dessus de sa douche pour que la vapeur puisse activer les propriétés de la plante.

Une alternative pour ceux qui n’ont pas une main bien verte serait alors les plantes artificielles, de nos jours bien mieux accueillies et fabriquées. L’idée de purification d’air sera alors différente mais on peut alors opter pour un diffuseur d’huiles essentielles (eucalyptus, menthe poivrée, romarin) qui aidera très efficacement à donner de la fraîcheur à n’importe quelle pièce.

L’atmosphère alors rendue plus sereine, il faudra alors tenir compte de rendre son chez soi un endroit personnel qui reflète alors nos intérêts et notre personnalité.

On pense alors à élaborer un certain thème, par exemple pour une chambre d’enfant. Pour les grands on peut investir dans un cabinet d’exposition ou une mise en scène de collections sur des étagères. Pour les plus gros budgets on peut également imaginer une pièce entière dédiée à un thème, comme un salon aux airs de salles de jeux les plus connues ou un thème floral, à vous de voir selon vos passions !

Retapez votre intérieur pour vous

Cependant, le problème face à la décoration d’un nouvel appartement en location, est la limitation en travaux disponibles. En effet, la majorité des propriétaires n’apprécie guère que l’on touche aux murs (trous, peintures) et aux éléments existants.

Il existe pourtant des solutions afin de déjouer ces limites sans risquer l’expulsion.

  • On colle et on décolle : le retour des stickers est également bien accueilli grâce à des impressions plus contemporaines et des finis moins « plastique ». On peut alors personnaliser ses murs et même ses meubles en achetant des rouleaux adhésifs aux imprimés imitant les matières nobles comme le marbre, le bois, ou le cuivre.
  • Même principe…. Pour des étagères ! Faire des trous dans les murs peut s’avérer un problème, non seulement si on n’a pas l’équipement ni le savoir-faire, mais aussi pour le propriétaire qui ne sera pas ravi de voir ses murs abîmés. C’est pourquoi il est plus judicieux d’opter pour la solution facile, coller ses étagères, tout simplement. Il existe de nos jours plusieurs produits à n’importe quel rayon bricolage qui vous offrent des solutions sans souci ni effort. Colle ultra-forte ou même super adhésifs, le bricolage devient à portée de tous !

Si toutefois vous devez à tout prix faire des trous, pour des étagères lourdes notamment, il n’y a pas de loi qui vous empêche de percer des trous, mais n’oubliez pas de les reboucher avant de rendre l’appartement. Il en va de même si vous voulez peindre vos murs, mais gardez tout de même des tons clairs pour pouvoir repeindre en blanc avant de partir. Un accord au préalable avec le propriétaire est cependant fortement conseillé.

Ça y est, après toutes ses étapes, félicitations, vous êtes enfin chez vous !

Avec un esprit sain dans un foyer sain, il est temps d’affronter votre nouveau quotidien !

Publicités