Une demande de crédit immobilier se prépare en avance. C’est une démarche pour le moins compliquée. Afin de convaincre les banques de vous accorder un financement, vous devez peaufiner votre demande et votre dossier.

Parmi les must have dans un dossier de demande d’emprunt, on compte notamment l’assurance crédit. C’est une garantie en sus des cautions personnelles ou réelles que vous devez ajouter afin de donner plus de valeur à votre profil.

Disponible aussi bien auprès des banques que des entreprises d’assurances spécifiques, cet engagement peut impacter lourdement sur le coût total de votre crédit. D’où l’importance notamment de s’informer et de comparer les prix. Le point.

Assurance emprunteur : quels sont les détails qui comptent pour les prestataires ?

Chaque assurance emprunteur est différente des autres. Et pour cause, chaque profil peut nécessiter une couverture plus spécifique. Dans le cadre d’un crédit immobilier pour sénior par exemple, les assureurs peuvent être plus exigeants quant à l’importance des cotisations. Et pour cause, les personnes de plus de 60 ans présentent plus de risque de tomber malade ou de décéder au cours du remboursement.

Et l’âge n’est pas le seul détail qui compte pour les prestataires en assurance. En voici quelques autres :

  • L’importance du capital emprunté

Plus vous empruntez, plus vous présentez des risques pour les banques et les assureurs. Les cotisations que vous devez régler seront donc calculées sur la base du capital que vous demandez à la banque.

À titre de rappel, le capital peut également impacter sur les mensualités et le taux du crédit. Plus que jamais, il importe de présenter un apport personnel. Ce peut aussi être une garantie qui rassure les assureurs et qui pourrait vous permettre de négocier un meilleur tarif pour votre couverture de crédit.

  • La qualité de votre profil

Les meilleurs profils sont toujours avantagés. Ce peut être par rapport aux taux de crédit que le coût des assurances. SI vous présentez d’ores et déjà des garanties solides de remboursement, les assureurs seront plus enclins à vous proposer des contrats à moindres coûts.

Par bon profil emprunteur on entend notamment : un bon salaire, un contra sous CDI, être âgé de la trentaine, avoir une caution personnelle ou réelle en plus, etc.

  • L’importance de la couverture

Comme d’habitude, les assurances sont personnalisables en fonction des besoins de chacun. En général, pour une couverture de crédit, on préconise une prise en charge contre les accidents de travail, entrainant une insolvabilité temporaire ou pérenne, les maladies, les chômages et le décès. C’est une couverture assez large qui peut vous coûter cher.

Pour les personnes au chômage, la couverture d’un crédit immobilier sera plus spécifique. Il faudra une prise en charge plus solide afin de convaincre les banques. Ce qui peut coûter plus cher. Il en est de même pour les personnes en CDD qui doivent aussi avoir une prise en charge en cas de cessation de travail.

Les assureurs vous permettent de choisir des packs de prestation dont vous avez besoin dans la liste des services qu’ils proposent. Bien évidemment, cela aura des effets sur le prix de votre couverture crédit.

  • La formule de calcul des assureurs

Les assureurs utilisent une formule spécifique pour le calcul des tarifs d’une couverture de crédit. Il faut entre autres multiplier le capital demandé par le taux d’assurance et par le nombre de mois de recouvrement.

Par exemple, si vous avez demandé un crédit de 75 000 euros sur 15 ans et que l’assureur vous propose une assurance à 0,4 %. Votre assurance coutera 75 000 euros* 0,4 % * 15. Ce qui équivaut à une assurance emprunteur de 4 500 euros.

Le taux d’assurance varie d’une entreprise à une autre. D’où l’importance justement de prendre le temps de comparer les offres.

Assurance crédit immobilier : la choisir auprès des banques ou des assureurs

Depuis la mise en application de la nouvelle loi sur la consommation en 2005, les règles quant à la souscription d’une assurance crédit immobilier ont changé. Désormais, les banques n’ont plus le monopole en la matière. Les emprunteurs peuvent prétendre à des assurances crédits auprès des entreprises spécifiques.  Mais est-ce pour autant une bonne idée ? Le point.

  • Les avantages des assurances des banques

Les banques ont certainement plus d’expérience dans la gestion et la fourniture d’assurance prêt. En outre, en souscrivant à une couverture sur place, vous accélérer les démarches et vous faciliter les choses. Vous n’aurez pas à comparer des centaines d’offres. L’assurance crédit des banques est surtout une solution de facilité.

Mais souscrire votre assurance auprès de votre banque peut également vous aider à convaincre les banques de vous prêter la somme. Elles seront plus rassurées quant à la qualité des couvertures. Et vous pouvez toujours négocier les tarifs selon vos garanties de remboursement déjà présentes.

Néanmoins, il faut dire que les banques ne proposent pas les assurances crédits les moins chères du marché. Elles sont expertes dans le calcul des taux des crédits plutôt que celui des taux d’assurances. De plus, elles prennent une petite commission sur les cotisations d’assurance. Ce qui peut vous exposer davantage à un surendettement.

  • Les avantages des contrats proposés par les assureurs

Avec les sociétés d’assurances, non seulement la couverture peut-être moins chère, mais elle est personnalisable. Quand bien même, pour mieux convaincre les banques, on vous conseillerait de choisir une prise en charge identique à celle que proposent les établissements de prêts. Il en va de la réussite ou non de votre demande d’emprunt.

Sur internet, vous avez l’embarras du choix en termes d’entreprise d’assurance. Ce qui vous permettra également de négocier un meilleur prix pour la couverture de votre emprunt. Les plateformes de comparaison des offres vous facilitent largement cette démarche.

Depuis 2005, les conditions de souscription d’une assurance crédit ont radicalement changé. La loi Lagarde favorise davantage la concurrence entre les assureurs. Le but étant de permettre aux emprunteurs de trouver des assurances de qualité à moindre coût.

Et pour ce faire, désormais, les contrats d’assurance, quels qu’ils soient, ont un délai de validité de 12 mois maximum. Vous pouvez résilier le contrat et changer d’assureur à la date d’anniversaire de celui-ci si vous n’êtes pas satisfait de votre prestataire ou que vous trouvez mieux ailleurs. Mais attention, à moins d’une demande expresse de votre part, la couverture sera reconduite tacitement.

Une simulation : une solution facile et pratique

Pour trouver facilement le coût réel de votre assurance crédit immobilier, il n’y a rien de tel que de passer par une plateforme de simulation d’offre. Cette prestation est 100 % gratuits et sans engagement. De plus, vous n’avez pas besoin d’être un expert en mathématique et en statistiques pour simuler les tarifs en assurance de prêt. Il suffit généralement de remplir un formulaire et de cliquer sur « calculer ». Le résultat devrait apparaitre en quelques minutes.

La simulation d’assurance est complètement personnalisable en fonction du genre de contrat de crédit que vous avez demandé et votre profil. Mais en tout les cas, le cout de votre couverture crédit peut impacter sur le prix total de votre emprunt. En effet, les cotisations de ces contrats sont comptées dans le TAEG de votre prêt et seront remboursées par mois comme les taux et une partie des capitaux.

Publicités