Durant les hivers rudes, il est presque impensable de prendre un bain froid et de sortir de la baignoire frigorifié. Il faut alors trouver une source de chaleur assez puissante pour chauffer l’eau. Et cela concerne aussi tous les autres besoins.

Ayant connu le jour durant l’époque de l’industrialisation, la chaudière est alors devenue une machine indispensable pour chauffer l’eau. Mais c’est une grande machine selon notre besoin. Et pour qu’elle reste en bon état, il faut effectuer un bon entretien.

Ce qu’est une chaudière ?

question-mark-2123967_1280(28)

Si auparavant on se réchauffait avec des moyens rudimentaires, il en est autrement aujourd’hui. Pour se procurer de l’eau chaude, il fallait faire chauffer de l’eau avec des bois. Avec la chaudière, c’est le mécanisme de la machine qui s’occupe de tout le processus.

La chaudière est ainsi un appareil qui permet de transférer de l’énergie thermique à un fluide caloporteur. La source de chaleur qui est ici représentée par l’énergie thermique peut être dégagée par plusieurs produits.

Selon le modèle de la chaudière la source de chaleur peut être diverse. Généralement, la chaudière a été destinée à usage industrielle étant donné sa capacité. Mais avec les besoins des foyers, on arrive à utiliser des chaudières domestiques.

La chaudière contient un fluide caloporteur qui est essentiel au bon fonctionnement de la machine. Selon le prix d’une chaudière, on peut avoir des machines plus avancées.

Les différents types de chaudières

Sur le marché, on peut rencontrer divers types de chaudières. Au fil des années, elles sont de plus en plus performantes et résistantes. Mais aussi elles occupent moins de place et présentent un esthétique appréciable. Les chaudières sont répertoriées selon divers critères :

Le plus important demeure la gamme de puissance. La puissance est le point à prendre en compte en premier. Selon les besoins du foyer, il faut choisir une puissance donnée. D’ailleurs, les puissances suivent des réglementations. Les chaudières à usage individuel ne dépassent jamais les 70Kw. Une fois ce chiffre dépassé, on passe alors à une installation plus professionnelle. Ce qui fait donc qu’elle est destinée pour les industries.

On tient ensuite compte de la classification par installation. Pour les chaudières domestiques, on distingue deux types d’installations. On retrouve de ce fait la chaudière au sol. Ce type de chaudière est ce que l’on installe généralement au sous sol ou dans un garage. La raison est qu’elle occupe une place importante.

Et ensuite on retrouve les chaudières murales qui peuvent être aussi suspendues. Ces chaudières sont adressées aux personnes qui n’occupent que des petites espaces comme des appartements. Étant donné qu’elles sont moins grandes, leur puissance est moindre.

Après vient la classification par application. Cela dépend seulement des besoins des utilisateurs pour définir ainsi les puissances à générer. En même temps, on tient rigueur du type de fluide caloporteur. C’est la base de tous les échanges effectués au sein même de la machine.

On retrouve ainsi de nombreux fluides caloporteurs adaptés pour les chaudières. Le plus courant demeure ainsi l’eau qui est la source la plus fiable et facile à trouver. D’ailleurs dans le chauffage central domestique, c’est le seul fluide que l’on utilise le plus souvent. Une fois l’eau surchauffée elle est directement utilisée dans le chauffage urbain.

Sous forme gazeuse, on retrouve la vapeur d’eau. C’est surtout un procédé industriel courant mais il est aussi retrouvé dans les chaudières domestiques. La vapeur obtenue va être servie pour chauffer les fluides au travers des échangeurs. Nombreuses sont les machines spécifiques qui nécessitent l’utilisation de la vapeur d’eau.

Il faut ainsi prendre en compte ces critères qui seront tout autant important lors de l’entretien de la chaudière.

Entretien régulier par soi-même

plumbing-840835_1280(3)

Notre premier réflexe pour l’entretien est de faire appel immédiatement à un professionnel. Mais cela peut revenir très onéreux. D’ailleurs c’est obligatoire une fois par an pour l’entretien annuel. Au quotidien, on peut toutefois faire des entretiens réguliers pour éviter que la chaudière soit toujours fonctionnelle. Entre les visites du professionnel alors, on peut faire quelques gestes.

Le nettoyage de la chaudière : entretenir une chaudière passe tout d’abord par son nettoyage. Pour cela il faut que vous vous assuriez que la chaudière soit entièrement hors fonction. Il faut qu’elle soit éteinte alors. Après avoir l’éteinte, ne passez pas immédiatement au nettoyage. Attendez à ce que l’appareil ne soit plus aussi chaud. Il faut aussi vérifier qu’elle soit hors circuit.

Pour le nettoyage, il faut ouvrir le capot. Brossez ensuite les ouvertures de ventilation pour éliminer la poussière. Votre chaudière est sans doute composée de résidus. Débarrassez-les en utilisant une brosse à dent. Faites attention avec le brûleur et à la plaque collectrice. Votre chaudière est composée de parties fragiles alors il faut toujours faire attention.

Si la veilleuse de votre chaudière est toujours bleue, tout est normal. Si elle change de couleur, cela signifie alors qu’il y a une mauvaise combustion. Certaines parties de la chaudière sont accessibles avec des aspirateurs alors n’hésitez pas à en utiliser tout en faisant attention.

La purge : Votre chaudière ne va pas être toujours en bonne santé. Il arrive qu’à un certain moment, vous entendez des bruits anormaux comme des glouglous désagréables. Cela signifie que de l’air s’est introduit dans votre chaudière. C’est un moment critique et il faut passer immédiatement à la purge. Il faut ouvrir les molettes correspondantes et laisser sortir l’eau contenue. Le niveau d’eau sera complété à nouveau après.

C’est l’entretien principal à effectuer régulièrement chez soi. Il ne faut jamais faire des manipulations car des pièces pourraient être endommagées. Ces entretiens sont conseillés pour éviter les risques éventuels.

Car une chaudière peut vite devenir dangereuse pour les habitants du logement. Lors de problèmes, il faut immédiatement appeler un professionnel qui sera en mesure de définir la nature du problème. C’est seulement par la suite que l’on connaitra les gestes à effectuer. Le professionnel peut aussi vous conseiller sur l’entretien de votre appareil pour éviter d’autres problèmes à l’avenir.

Entretien annuel par un professionnel

plumber-3219389_1280(3)

L’entretien annuel est toujours une obligation pour une chaudière. On procèdera ainsi par une vérification d’usage et à une maintenance pour que l’appareil fonctionne normalement. Ceci est aussi nécessaire pour profiter d’une bonne sécurité.

En effet, une chaudière en mauvaise état peut causer des problèmes importants. Vous pouvez ainsi établir un contrat avec un professionnel ce qui vous permet de bénéficier d’une visite annuelle et suivant les normes. Y sont compris également les déplacements gratuits si jamais votre chaudière tombe en panne.

Selon le type de chaudière, l’entretien peut varier. Pour une chaudière fioul à condensation par exemple, il faut un entretien obligatoire tous les deux ans par un professionnel. Si on manque à cette obligation, la personne écopera d’une amende de 1500 euros. Après l’entretien, un certificat de conformité sera remis à la personne. C’est aussi le cas de la chaudière à granulés de bois. Et cela tout en vérifiant les déchets de combustion.

La législation oblige les détenteurs de ce type de chaudière de faire entretenir aussi les générateurs de chaleur. Il faut compter jusqu’à 200 euros pour ce type d’entretien.