Dans n’importe quel cas, l’assurance de prêt représente une certaine somme pour ceux qui contractent le crédit. Il s’agit alors d’une couverture qui peut vous coûter relativement cher. La plupart des gens ont peur de ne pas pouvoir changer d’assurance alors qu’ils peuvent le faire.

En changeant d’assurance, la personne peut avoir une couverture moins onéreuse. En cas de renégociation, le niveau de garanties doit être au moins égal à l’actuel.

Les raisons poussant à la renégociation

shaking-hands-3091908_1280(1)

L’assurance est une notion souvent rassurante pour les souscripteurs. Elle témoigne de la sécurité qui est primordiale pour les personnes qui contractent un crédit. L’assurance est affichée à un prix variable selon l’organisme auprès duquel on a contracté l’assurance.

Et ceci en prenant en compte la couverture en question. Au fil du temps il est possible que nous fassions connaissance de nouvelles assurances auprès d’autres organismes.

Dans certains cas, les organismes auprès desquels nous contractons un prêt affichent une assurance à un coût élevé. Et souvent, en tant que novice en la matière, nous sommes contraints d’accepter ce qui est offert par l’organisme, c’est-à-dire les couvertures et les garanties proposées. Avec des connaissances poussées et des calculs, nous commençons à prendre en compte des frais qui peuvent être diminués.

L’idée est alors de passer par une assurance qui dépense moins selon le temps accordé. Dans ce cas, la personne peut changer d’assurance mais l’idéal est surtout de passer par une renégociation qui est plus avisée. La renégociation permet ainsi de profiter d’un coût moindre tout en profitant de plus de garanties.

La validation par la banque

money-2724241_1280(12)

Pour profiter pleinement de l’assurance de prêt, il faut déjà que la personne contracte un prêt. Une fois le prêt sélectionné il est maintenant temps de passer par l’assurance. Au moment de contracter le prêt, on parle de délégation d’assurance si la personne qui s’endette ne souscrit pas l’assurance auprès de sa banque.

Et pour qu’elle la valide, il faut que les garanties du nouveau contrat soit à minima aussi couvrantes que celles que vous aviez auparavant. Et c’est seulement par la suite que vous pourrez résilier l’ancien.

Pour la réduction de la charge

coins-1015125_1280(8)

Les cotisations d’une assurance de prêt peuvent représenter entre 10 et 40% du coût total d’un crédit immobilier. Ce qui représente un chiffre assez important. Il est alors tout à fait normal de réduire considérablement le cout ce qui fait à réduire la charge.  Les assurances souvent avancées par les banques sont des contrats groupe. Il est alors souvent question de contrat commercialisé.

Ces contrats affichent souvent des prix onéreux et présentent des garanties standards. Toutes les personnes comprises dans le groupe bénéficient alors des mêmes garanties. Ce qui est l’inverse des contrats individuels avancés par les compagnies d’assurance. Elles proposent des assurances moins coûteuses et offrent des garanties modulables.

La différence se concentre surtout sur le fait que l’assurance individuelle se base sur la situation de chaque personne et la réalité de chaque profil. Souvent la personne a déjà souscrit à une assurance tout de suite après le prêt. Ce n’est pas trop tard car il est tout à fait possible de changer d’assurance.

Renégocier ou changer de prêt

piggy-bank-2889042_1280(8)

Dans certains cas, l’assurance prêt que nous avons contractée ne nous convient pas. Dans ce cas, trois options s’offrent à vous : résilier et changer, faire racheter le crédit ou négocier votre assurance. La première option reste la plus courante. Il s’agit alors de résilier le contrat et changer d’assurance.

Pour information, la personne qui souhaite changer d’assurance de prêt ne s’occupera de rien, c’est le nouvel assureur qui s’occupe de tout dont les résiliations et bien entendu de mettre en place la transition également.

t cela dépend de la durée de votre contrat. La seconde option consiste à faire racheter le crédit par un autre organisme prêteur. De ce fait vous adoptez pour une délégation d’assurance et aurez l’occasion de choisir celle qui vous conviendra le mieux.

Dans ce genre de cas, vous allez faire jouer la concurrence et c’est par la suite que vous saurez quelle assurance vous conviendra le mieux. Et la dernière option, et non la moindre, est la renégociation de votre assurance de prêt. Cela consiste à trouver un meilleur compromis afin de mieux dépenser tout en profitant des meilleures garanties.

Pour la renégociation de votre contrat vous pouvez demander conseil à l’assureur Allianz SARRUT Assurances spécialisé dans la renégociation d’assurance de prêt également. Ils pourront vous accompagner dans votre démarche de renégociation.

Avantages de la renégociation d’assurance de prêt

real-estate-516768_1280(11)

L’avantage la plus appréciable est la réalisation d’économies substantielles. Il faut dire que l’assurance représente une certaine somme en fonction du contrat et de l’organisme. Renégocier son assurance de prêt est une bonne option depuis quelques temps. En effet, les conditions de résiliation sont assouplies ce qui permet de faciliter les démarches.

Et cela grâce à la Loi Lagarde qui permet de changer plus facilement de contrat en ouvrant la voie à la délégation d’assurance. Aujourd’hui, une personne n’est plus obligée de souscrire à l’assurance proposée par son emprunteur. Elle est libre de faire jouer la concurrence et opter pour la meilleure assurance possible.

D’ailleurs cette mesure s’est vue renforcée par l’entrée en vigueur des nouvelles mesures. La première permet de changer d’assurance avec la loi Hamon en résiliant votre contrat à n’importe quel moment sans dépasser les délais de 12 mois accordés. La seconde consiste à changer d’assurance grâce à l’amendement Bourquin (ou loi Sapin II) autorisant depuis 2018 la résiliation annuelle d’une assurance emprunteur souscrite il y a plus d’un an.

Les garanties

savings-2789092_1280

Dans le cas d’un changement ou d’une renégociation, il fait suivre certaines conditions. Mais la plus importante reste celle qu’il faut que les garanties du nouveau contrat devront être au moins équivalentes à celles du contrat proposé par votre banque.

On ne parle pas de similitude mais il ne faut pas notre une trop grande différence. Tout cela en prenant en compte le type de prêt dans lequel vous vous êtes engagés. Si vous avez souscrit à de nombreux alors il faut revoir de près les conditions s’y afférant.

Rachat du crédit

money-2724245_1280(7)

Une autre option est aussi très commune. Il s’agit de faire racheter votre crédit par un autre établissement ou organisme. Ce qui est opportun dans le contexte actuel car les taux d’intérêt sont très faibles depuis quelques temps. En faisant racheter votre crédit vous pourrez diminuer la durée de remboursement tout en réduisant le coût de votre crédit.

Mais le rachat de crédit n’est pas pour autant une option pour tout le monde. Pour pouvoir en profiter pleinement il faut remplir certains critères. Les plus importants sont : le différentiel de taux, le capital restant dû et la durée de remboursement.

Le différentiel de taux concerne le nouveau taux qui doit être inférieur d’au moins un point par rapport à celui de l’ancien crédit. La somme qu’il vous reste à rembourser doit être conséquente. Cela dans une perspective d’être plus rentable. Et enfin, il faut considérer la durée de remboursement restante.

Si le crédit est assez récent alors vous aurez plus de chance de profiter d’une renégociation avantageuse. Pour ce qui en est des garanties, on peut toujours opter pour la délégation d’assurance après un rachat de crédit. Et ensuite souscrire l’assurance emprunteur de votre choix. Mais seulement si celle-ci respecte les conditions fixées par la nouvelle banque.