« Des prix excessifs », « trop de demandes », « pas de réponses » : voici les problématiques auxquelles doivent faire face les étudiants en recherche d’un appartement à Lyon chaque année. La raison principale en est que pour obtenir un logement dans le parc locatif social, il va falloir attendre en moyenne 2 ans. En conséquence, presque la totalité des étudiants se tourne vers le secteur privé.

Voici quelques conseils pour faciliter votre recherche d’appartement étudiant sur Lyon.

Commencez la recherche dès maintenant

clock-650753_1280(1)

La disponibilité des appartements à Lyon se restreigne à partir du mois d’Août. Or, les demandes restent encore élevées durant ce mois. Il est donc normal que les prix augmentent. En plus, les propriétaires deviennent plus sélectifs. Ils priorisent les étudiants ayant une garantie bancaire solide ou ceux qui possèdent un CDI.

De toutes ces raisons, il est vivement conseillé d’entamer la recherche d’appartement dès maintenant, même si vous attendez encore les résultats de votre examen. Commencez à vous renseigner sur les offres proposées et les loyers appliqués.

Le prix devrait être dans la moyenne, en comparaison avec ce du marché. Consultez l’encadrement légal des loyers pour vous assurer que l’appartement est au bon prix. Vous devez également vous informer sur les documents les plus réclamés par les loueurs.

Ceux qui arriveront en premier avec un dossier complet seront, en effet, les premiers servis. En vous agissant suffisamment tôt, vous aurez la possibilité de présélectionner les appartements qui peuvent vous convenir parmi un large choix. Après les visites, n’hésitez pas à réserver si vous avez trouvé le logement idéal. Si jamais vous n’êtes pas admis, sachez qu’en général, l’annulation de la réservation d’un appartement se fait sans frais.

Définissez bien votre budget

Avant de commencer la recherche de logement, il est indispensable de définir votre budget. Pour cela, vous devez prendre en compte la contribution de vos parents, vos épargnes et les aides financières qui vous seront octroyées. La CAF ou Caisse d’Allocations Familiales offre, par exemple, des aides au logement. Il y a également les bourses d’études données par le CROUS ou Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires.

Pour pouvoir prétendre à ces aides, vous devez répondre à certains critères sociaux, tel que le revenu de vos parents. N’hésitez pas à utiliser les simulateurs en ligne de ces entités pour vérifier votre éligibilité, ainsi que les montants de ces aides financières.

Il est à noter que ces organismes versent, généralement, les aides de manière différée. Vous devez également savoir que lors de votre installation, vous aurez des frais à payer : les charges (électricité, eau, internet, etc.), la caution du logement, … Pensez donc à demander au bailleur le détail et le prix des charges avant la signature du contrat de bail.

Où chercher un appartement pour étudiant à Lyon ?

lyon-1031832_1280(2)

Le prix des appartements à Lyon varie selon le quartier. C’est dans l’hyper centre et le 6e que les loyers sont les plus élevés. Pour trouver les logements les moins chers de Lyon, il faut faire des prospections dans les communes limitrophes de la ville. En plus des prix attractifs des logements dans ces dernières, elles ont également l’avantage d’être bien desservies par les lignes TCL.

Pour trouver le bon appartement qui convient parfaitement à votre mode de vie et votre budget, faites confiance à Ginet qui aide les étudiants. Cette agence immobilière publie, de temps en temps, les meilleures offres de ces communes, ainsi que celles de tout le reste de Lyon.

  • La visite de l’appartement : une étape cruciale

L’objectif en est d’éviter les mauvaises surprises. Quand vous décidez de prendre un appartement, vous devez absolument établir avec le propriétaire un document d’état des lieux. Celui-ci décrit l’habitation et ses équipements. Il est important d’y mettre toutes les imperfections de l’appartement (dégradation, casses, défauts, usure, …), sinon le propriétaire pourra vous en tenir responsable. Il pourra ainsi vous réclamer des frais supplémentaires quand vous quitterez les lieux. Vous avez tout le droit de prendre des photos si besoin.

En cas de désaccord entre vous et le bailleur, ce sera un acte d’huissier qui établira l’état des lieux.

Recherche de logement étudiant à Lyon : les pièges à éviter

Un autre obstacle auquel se heurtent souvent les étudiants qui veulent s’installer à Lyon, c’est l’arnaque. Ce sont notamment les retardataires, qui n’ont pas pu faire la réservation de leur logement, qui en sont victimes. Voici quelques conseils pour éviter ce genre de problème.

  • Faites attention aux marchands de liste

Ces arnaqueurs fournissent aux étudiants une liste personnalisée des appartements, soit disant disponibles. Vous devez savoir que cette liste n’est pas fiable. Il y a, en effet, des logements qui ne sont plus disponibles.

Pour trouver un appartement étudiant vérifié et sélectionné, ne consultez que les sites internet fiables, comme ceux de Ginet Immobilier.

  • Évitez les acomptes avant la signature du contrat de bail

Facile à détecter, cette procédure est, tout comme les marchands de liste, assez courante. Les arnaqueurs proposent des appartements situés dans un quartier de rêve, et avec un loyer très attrayant.

La plupart du temps, la négociation se fait par e-mail. Le bailleur prétend qu’il habite très loin et qu’il a déjà contracté un bail avec des mauvais payeurs. Il demande ainsi le versement d’un acompte qu’il ne faudra pas payer. La règle est simple quand on cherche un logement étudiant à Lyon : visiter, réserver, signer le bail, payer.

Location d’un appartement étudiant sur Lyon : les devoirs et les droits du locataire

access-3509498_1280(1)

Louer un appartement peut être une nouvelle expérience pour vous. On va donc faire le point sur vos droits et vos devoirs. Il est important de les connaitre pour faire face à un propriétaire peu scrupuleux.

  • Les devoirs du locataire

Comme tout locataire d’un logement, vous avez des obligations envers le bailleur.

  • Payer le loyer

En cas de paiement partiel ou de retard de paiement du loyer, le propriétaire peut résilier le bail. Si jamais vous avez des difficultés pour payer, vous pouvez contacter une association qui aide les étudiants à trouver une solution dans ce genre de situation.

  • Respecter et réparer l’appartement

Vous devez impérativement vous occuper des réparations du quotidien. C’est le décret du 26 Août 1987 qui les prévoit. Il s’agit des petites opérations et des travaux d’entretien courants, comme le nettoyage des lieux, le remplacement des ampoules, des prises de courant, des interrupteurs, …

  • Souscrire une assurance habitation

Dès la signature du contrat de bail, vous devez avoir une assurance contre les divers risques locatifs (les dégâts des eaux, les incendies,…). C’est la loi qui l’oblige. Après la souscription, vous devrez donner une attestation de votre assureur au bailleur.

  • Avoir un garant ou donner un dépôt de garantie

Le propriétaire peut exiger de vous un garant. En cas de non-paiement du loyer, ce sera cette personne tierce au contrat de bail qui le paiera.

Pour ce qui est du dépôt des garanties, il s’agit d’une somme qui couvre le loueur des risques liés à la location.

  • Les droits du locataire

En contrepartie de ces devoirs, vous avez le droit d’avoir un appartement en bon état. Si des réparations, autres que celles qui sont courantes, s’imposent, le bailleur est tenu de les effectuer.

Votre contrat de bail doit être clair, avec la date de la remise des clés, la durée de la location, le montant du loyer, ainsi que la date du paiement, le dépôt de garantie, la description du logement,… Après la mise à disposition de l’appartement, le bailleur n’a pas le droit de faire des visites imprévues, même s’il peut avoir un double des clés.

Publicités