Lorsque vous décidez de construire une maison à étage, un escalier est sans doute un équipement indispensable. Ce dernier se présente sous différente forme et son édification dépend de votre goût personnel. Il faut bien préciser que chaque catégorie d’intérieur possède son type d’escalier afin d’économiser de la place ou donner une touche plus particulière à votre décoration.

Il existe plusieurs moyens pour bien choisir son escalier et quelques guides concernant ce choix vous seront très utiles. Entre autres, vous pouvez vous inspirer des conseils sur les diverses chaînes télévisées et les réseaux sociaux, ou bien consultez des experts en construction pour vous donner des idées plus fondées et vous proposer directement un devis complet et rapide.

Comment bien choisir son escalier ?

Un escalier est un objet à la fois indispensable et décoratif. Il peut occuper plusieurs fonctions et pour trouver celui qui s’adapte parfaitement à votre maison, vous devez partir sur quelques bases.

La première étape à franchir est d’étudier l’espace pour installer l’escalier.  En général, il demande une surface de quatre à six mètres carrés du sol,  mais aux dépens de la place, on peut optimiser cette espace par la forme de la marche.  Si vous avez une pièce spacieuse, les escaliers droits ou tournants iront très bien à votre foyer.

Pour les maisons à espace réduites, l’escalier hélicoïdal peut très bien fonctionner. Enfin, pour les places moyennes, l’escalier 2/4 tournant semble très confortable et permet plus de mouvement que l’hélicoïdal.

La seconde étape consiste à préciser son usage. Vous devez choisir la forme de votre marche en dépit de sa fonction. S’il sert à relier les pièces les plus fréquentées comme la chambre ou le salon, une marche plus spacieuse permet une spontanéité de déplacement.

Par contre, si c’est pour relier les pièces à usage occasionnel, vous pouvez utiliser n’importe quel type de marche. Le choix de la matière est également très important dans le devis. Il existe plusieurs matières comme le bois, la pierre, le béton ou même le verre, mais vous devez pencher cette sélection vers son usage.

La plupart des artisans et amateurs de tradition vous conseilleront sûrement ceux en bois car cette technique a déjà fait ses preuves au fil des années et donne un côté sobre et contemporain. Les bois utilisés fréquemment sont les hêtres, les sapins et les chênes.  Pour un style plus moderne, optez pour les escaliers en métal pour offrir un côté épuré et simple à votre havre.

Finalement, le côté le plus important est le budget. Le barème de prix d’une construction varie de 800 euros et plus pour les escaliers en bois. Cela peut même atteindre les 1 500 euros pour les autres matériaux. Sachez que l’inox et le métal sont généralement les plus onéreux.

Les matières de choix pour l’escalier

interior-3778708_1280

Pour l’esthétique de la construction, vous pouvez choisir autant de matière et même de les assembler pour plus de style. Pour la sélectionner, il faut se baser sur quelques points. Le bois par exemple est une matière adaptée à toutes sortes d’escaliers pour l’intérieur. C’est un style intemporel et avec un peu de peinture et de vernis, il sera impeccable.  Son tarif varie de 500 à 8 000 euros selon le type d’escalier que vous souhaitez.

Pour que le bois dure et reste aussi joli, il doit être traité à l’aide d’un pesticide et d’un produit fongicide. Si vous préférez le béton, sachez qu’il peut également convenir à toute sorte d’intérieurs de maison. Vous avez une large gamme d’ornement pour habiller ce type d’escalier, comme la peinture, les carreaux, imitation de ton de pierre ou même un effet bois. Son entretien dépend de l’habillage et ne demande pas de grand effort. Le tarif varie de 1 500 à 40 000 euros selon la forme de l’escalier et sa dimension.

Pour un intérieur moderne, l’utilisation de l’inox est très favorable.  Pour garder sa brillance, il demande un entretien fréquent avec de l’éponge microfibre et son installation se fait par soudure ou à vice. L’investissement dans ce projet est entre 6 000 euros à 12 000 euros. Pour les bâtiments industriels, il est nettement recommandé d’adopter les escaliers en aluminium. À partir de 3 000 euros, vous aurez un escalier simple qui ne nécessite aucunement de grand entretien. Enfin, pour plus de modernité, pensez à utiliser une matière en acier, en verre ou en pierre.

Concernant l’acier,  il doit être simplement soigné contre l’oxydation et la rouille avec de la crème et de l’eau. Avec ce choix, votre dépense s’élève à plus de 5 000 euros. Pour le verre et la pierre, le tarif est entre 5 000 à 12 000 euros, avec une prise de soin fréquente.

Les escaliers classiques

vintage-791621_1280(1)

L’escalier droit classique est le type d’escalier le plus connu au monde et la référence en cette matière. Il présente le moins de difficulté d’installation et démontre le modèle le plus simple.  De plus, il permet d’économiser un peu d’espace en donnant une partie libre au-dessous de ses marches.

Vous pouvez combler ce vide espace par un placard, des tiroirs ou même une petite chambre d’enfant. En général, ce type d’escalier se construit avec du bois. Actuellement, avec les différentes inventions des grands architectes, cette forme d’escalier peut se construire avec toutes les matières de construction : en métal, en verre, en pierre ou en aluminium.

Dans le cas où vous souhaitez plus de lumière, vous pouvez opter pour les escaliers en verre qui laisse entrer la lumière électrique ou naturelle. Si vous souhaitez avoir un escalier neutre et fin, l’acier est votre allié. De plus, il donne une touche moderne et classe à votre havre.

Il peut se dériver en plusieurs modèles selon l’inspiration du créateur, votre goût personnel et son emplacement à savoir par exemple le style sans contremarche, sans rampe, flottante…. Ce style peut être adopté en intérieur ainsi qu’en extérieur. Vous pouvez choisir d’ajouter ou non une rampe. Mais en extérieur, il est toujours préférable d’en ajouter afin de montrer plus de style.

La matière de la rampe peut être en bois, en métal ou en verre selon votre préférence. Voici quelques modèles qui sont actuellement à la mode, et conseillés par plusieurs architectes : la structure en acier, la marche en bois et sans contremarche, la même structure mais doté de contremarche, structure en acier et alternance de bois et de verre pour les marches, sans contremarche, marche totalement en verre avec un support en bois ou en métal.

Pour l’extérieur, le plus adapté est la structure en pierre avec contremarche en pierre et vous avez le choix entre la pierre ou le bois pour les marches.

Les escaliers tournants

house-2606823_1280

Pour donner une touche personnelle à un escalier, plusieurs personnes optent pour des escaliers particuliers et sur mesure. Pour cela, il faut faire appel à des experts afin de dessiner le style que vous voulez. En général, il existe les escaliers tournants ou en colimaçon.

C’est une forme de cassure ondulée. Il représente plus de finesse en termes d’esthétique et forme un mélange harmonieux entre le style moderne et médiéval. Vous pouvez utiliser une matière boisée, pour un style plus ancien ou en acier pour plus de modernité et d’allure.Il s’enroule lui-même avec un axe vertical au milieu servant de support. C’est le type d’escalier surtout pour les petits espaces.

Il existe également un modèle tournant, style transparent. Les marches sont en verre et laissent entre elles entrer de la lumière. Le style transparent donne plus d’espace à la pièce, par contre il semble plus fragile et dangereux pour les enfants. Pour donner une image plus constructive, le style mécano est conseillé.

Il forme une sorte de passerelle en se fixant sur le mur et donne un aspect d’escalier flottant. Le quart tour est également un modèle classique qui se départage en deux sections différentes par un angle droit avec une cassure nettement identifiée. Vous pouvez utiliser du bois, du métal selon le charme que vous voulez donner à votre appartement. Il existe actuellement un modèle qui ne montre pas la cassure droit, mais sous forme d’une petite courbure.

C’est le style innovant du quart tour et les architectes ont exhibé ce dernier avec une matière de verre. Pour ce type d’escalier, il subsiste plusieurs autres inventions atypiques pour donner vie à votre foyer et orner encore plus l’intérieur de votre maison. Il peut également servir d’escalier de secours en extérieur avec une longue descente droite formant ensuite un angle droit en direction de la porte de sortie.  La meilleure présentation de la rampe est en métal car cela lui donne un côté plus raffiné et n’encombre pas trop la tournure. Quant à la contremarche, faites place à votre créativité.

Comment calculer la place son escalier ?

stairs-453801_1280

Si vous vous procédez par vous-même, il faut avoir une notion pour calculer la place que va prendre son escalier. En général, il existe quelques formules pour estimer le nombre de marches, la longueur maximum de l’escalier, la longueur des trémies et autres fonctions.

Au départ, vous devez avoir quelques mensurations de base, comme la hauteur intégrale de l’escalier de sol à sol fini, qui est globalement de 266 centimètres, ensuite, la longueur e la trémie, qui est environ à 350 centimètres, et la hauteur sous plafond de l’escalier, d’une dimension de 250 centimètres.

Concernant le traçage du croquis, vous devez commencer par une ligne verticale démontrant l’échappée à partir du rebord de la trémie. Puis, dessinez un trait oblique au départ du haut de l’escalier jusqu’au sol. C’est le marquage du nez des marches d’escalier.

Pour énumérer le nombre de marches, il faut utiliser la formule de Blondel, avec les deux hauteurs de la marche et du giron. Une fois toutes les informations obtenues, vous devez marquer toute la mensuration sur votre croquis en ajoutant le reculement de l’escalier, la longueur maxi, la hauteur, l’échappée, la hauteur sous-plafond et la longueur de la trémie. Dans la situation où vous avez un obstacle devant la construction, vous devez raccourcir sa longueur.

Ainsi, l’angle de la pente de l’escalier diminuera, pareil pour la longueur maxi et l’échappée. Mais il ne faut jamais réduire la hauteur de la marche ni la hauteur des escaliers sinon, il risque de ne pas atteindre les deux extrémités de son placement. Il faut noter que même pour les escaliers tournants et hélicoïdaux, la formule de base est la même.

Publicités