New York, une radiographie impressionnante

Avant de faire une analyse détaillée et complète de l’immobilier à New York,  il faut tout d’abord connaître cette ville. La connaissance de cette dernière permet de connaitre l’impact qu’elle a sur le secteur immobilier. On peut dire que New York est avant tout une ville étourdissante. Elle est riche en tout point de vue.

La ville est non seulement une agglomération importante mais elle est constituée en même temps par une vue panoramique incroyable et une architecture verticale unique. A côté, les chiffres aussi témoignent de cette richesse. La ville compte environ 8,6 millions d’habitants sans compter les visiteurs qui passent chaque année, trois aéroports internationaux et un rayonnement diplomatique à l’ONU d’une envergure de taille.

Tout cela sans compter le fait que la ville est le centre mondial de la finance. Même avec cet unique dernier point, la ville représente déjà un investissement de taille pour les investisseurs.

  • Des immeubles de masse

L’État de New York se distingue plus particulièrement par ses buildings. Depuis les années 30, New York rencontre un succès flamboyant. A un tel point qu’on parle aujourd’hui d’une forêt de grattes ciel. En quelques générations seulement, de nouveaux quartiers sortent de terre. Ce sont les fameux quartiers des affaires. Là où tout le système fonctionne tous les jours à n’importe quelle heure.

On prendra par exemple le fameux Wall street qui est le centre même de la bourse et de son fonctionnement. Avec les quartiers des affaires, les buildings se trouvent partout. La raison en est toute simple : les affaires marchent. L’État se hisse facilement au sommet et devient le pôle économique du pays. Mais avec des businessmen qui travaillent d’arrache-pied, l’idéal est de situer leurs sièges au sein de l’État même.

Il faut de ce fait un quartier général et forcément des bureaux. Vers les débuts des années 50 vient alors la production de masse d’immeubles et de locaux. Il faut répondre rapidement aux besoins qui sont en constante évolutions. Les demandes sont fortes et les nouveaux pionniers de l’immobilier en profitent pour ériger des immeubles de toutes les hauteurs. Mais cette frénésie immobilière fait ressortir les concurrences.

  • La concurrence est rude

Depuis les années de gloire de l’apparition des immeubles jusqu’à aujourd’hui la concurrence demeure toujours rude à New York. L’effervescence autour de ce secteur est d’une telle ampleur que faire le meilleur investissement permet de s’attribuer un statut d’honneur.

En effet, de plus en plus d’investisseurs voient en cet état une opportunité d’enrichissement assuré. La concurrence appartient alors à ceux qui s’entêtent à vouloir gagner le plus de clients possibles. Et à partir de la signature du premier contrat, d’autres s’en suivent rapidement. C’est à partir de là que la notoriété est forgée et que l’investissement constitue rapidement un très bonne rentabilité sur le long terme.

  • Un « New York qui vend du rêve »

La particularité de New York c’est que c’est un état qui vend du rêve. Et il ne vend pas du rêve surfait mais d’un rêve que l’on peut construire soi-même. Il faut dire que l’état est composé d’une population très hétérogène. On passe alors à des besoins différents mais d’une nécessité d’être logée.

C’est là également qu’intervient le pouvoir qui vend du rêve. Car depuis longtemps, l’état est le point culminant des grands rêveurs. Cela est dû au fait que l’état dispose d’un nombre incalculable de centres d’intérêts, d’activités aussi diverses qu’intéressants et aussi des postes à pourvoir dans de nombreux secteurs. Donc forcément à New York, on trouve de quoi se fructifier rapidement tant qu’on fait bien les recherches.

Et ce monde qui arrive en masse pour réaliser un rêve bien donné recherche où se loger. Au final donc, le rêve vendu est un acteur principal dans la mise en valeur du secteur immobilier. D’où une concurrence encore plus rude pour les investisseurs au niveau de la satisfaction des demandes.

  • Investissement pour la vente

New York est un état où on ne peut pas dire avec certitude quel plan marche le plus pour faire de l’investissement dans l’immobilier. Les techniques d’application d’un bon plan se différencient d’une zone à une autre. D’ailleurs l’état se distingue pour cette particularité. Les zones peuvent être constituées de plusieurs quartiers. Et les quartiers ont leur spécificité. En définissant les zones, on arrive alors à définir les types de bien à vendre.

Retenez que New York n’est pas la capitale des USA mais demeure un emblème économique important. De ce fait, il véhicule une image de valeur sur le reste du monde. Mais na notoriété se reflète surtout à travers une énergie impressionnante entrepreneuriale et créatrice. De ce fait l’état demeure synonyme de réussite à tout prix. D’où un grand intérêt pour l’investissement pour la vente. Et c’est un argument de taille pour trouver un bon placement et trouver de quoi se fructifier rapidement.

Investir à New York : de bonnes raisons de se lancer

Investir à New York est le meilleur bon plan si l’on veut faire un investissement aux USA. Rien qu’en voyant à quel point la ville est active constitue déjà une bonne raison d’y faire de l’investissement. Avec les bons filons, on arrive rapidement à faire de bons placements pour ceux qui veulent s’enrichir dans le secteur immobilier :

Première raison : elle est simple. Comme il a été dit, la ville compte plus d’une vingtaine de millions d’habitants sans compter la cinquantaine de millions de touristes que l’on rencontre chaque année. Ces habitants sont répartis sur les quartiers les plus connus : Brooklyn, Manhattan, le Queens, Stauten, le Bronx et Island.

Dans ces quartiers l’identité  plurielle est notable. Et cette pluralité joue en la faveur de l’immobilier étant donné que les besoins sont variables alors que les demandes sont en constante augmentation. Il faut aussi dire que chaque quartier a sa spécificité et certains génèrent plus de profits que d’autres en raison d’une société plus aisée par exemple.

Seconde raison : la finance et l’art contemporain. La ville a deux facettes : elle joue dans les chiffres avec la finance et dispose d’un visage très ouvert d’esprit avec l’expression artistique. Et c’est tout simplement fascinant. La ville joue dans le monde des affaires comme n’importe quel spécialiste. Et ce n’est pas pour rien si le quartier des bourses connait un si grand succès. Ensuite, il y a la mise en avant de l’art contemporain.

Et c’est le quartier de Chelsea qui s’y spécialise. Il faut dire que depuis quelques années, l’art contemporain fascine de plus en plus de spécialités et surtout des collectionneurs fortunés. Pour ne pas rater les occasions, une grande partie d’entre eux décide de s’installer dans la ville le temps de quelques semaines voire des mois selon la présentation des évènements mais aussi des liens qui se sont tissés entre collectionneurs.

Troisième raison : Une autre bonne raison d’investir dans la ville c’est la présence de trois aéroports internationaux. Ils jouent des rôles importants pour un trafic au profit de chacun. La présence de ces aéroports jouent sur le tourisme locale et peuvent rapporte plus d’une quarantaine de millions de dollars par an. Ce qui représente une somme importante autant pour la ville que les investisseurs qui veulent vendre mais aussi pour louer.

Quatrième raison : l’effervescence est telle dans la ville qu’une bonne organisation est toujours de mise sur tous les plans mais surtout au niveau du réseau de transport public. On note toujours des projets d’envergure en ce qui concerne l’extension de lignes de métros. Cela aide beaucoup pour les déplacements des gens. A côté aussi, la ville joue sur la carte du green et offre des rues piétonnes vertes. Ces dernières prennent d’assaut principalement les quartiers les plus connus et constituent une stratégie de taille pour que les personnes se plaisent à marcher et à profiter d’un environnement différent même si elles sont en pleine ville.

Cinquième raison : et non la moindre, on parle d’un important éventail de placements. Il en existe tellement qu’il est impossible de ne pas faire une bonne affaire à coup sûr. Et cela ne se limite pas seulement sur les beaux quartiers. Certes on profite de prix élevés avec des biens imposants mais à côté on peut aussi apprécier les autres quartiers et leurs biens qui s’innovent de plus en plus. Tout cela sans manquer d’évoquer d’autres quartiers qui proposent une palette variée et très grande.

  • La ville phare pour un bon investissement

Aux yeux du monde, la ville s’élève plus que d’autres. En plus d’être dotée d’une économie florissante, la ville dispose aussi d’une culture très rayonnante.

Car on le sait très bien, l’art n’est pas mis à l’écart à New York. Et ce n’est pas pour rien si on y trouve la plus importante école de danse dans le monde ou encore un bâtiment de renom pour des productions spectaculaires. Et même si elle foisonne au niveau de l’art, elle demeure une belle épouse des banques et le siège de plusieurs industries mondiales. A côté, on laisse aussi la place à une technologie qui prend de plus en de plus de place.

Avec de tels piliers de développement à son compte, la ville connait un boom incontestable au niveau du secteur immobilier. En une dizaine d’années seulement, le prix d’un appartement a doublé allant de 220 000 dollars à 490 000 dollars. On constate alors une renaissance importante et une redynamisation importante. Pour les quartiers très populaires sous l’assaut des plus belles fortunes de la ville, le prix dépasse largement ce chiffre et si les demandes sont nombreuses sur un même bien, la concurrence devient rapidement féroce entre les acheteurs.

Et nous le savons très bien, rien n’arrête les fortunés s’ils veulent obtenir quelque chose. New York c’est alors une ville des opportunités pour ceux qui osent. Il faut cependant faire attention sur le choix de l’emplacement des biens à vendre.

Faut-il alors acheter ou louer ?

Jusqu’à l’heure où l’on parle, le prix de l’immobilier est constante augmentation. Avec le développement immobilier et l’économie qui repart sur de bonne base dans certains quartiers, il est plus facile de constituer un profit important en investissant sur un bien donné. Attention cependant avec le développement immobilier car la grande partie est dans du haut de gamme.

Terre des stars, l’immobilier est aussi lucratif de par le fait que certains biens sont mises en vente par des stars propriétaires et du monde se bouscule pour acheter le bien en question. Si la personne qui veut investir a l’intention de rester plus longtemps en ville alors il est conseillé d’acheter. Si c’est pour un passage, la location est de mise. Mais cela en s’inscrivant dans un contexte où le propriétaire veut jouir d’une résidence principale ou secondaire sans rechercher de générer un profit. Dans un contexte différent, il est plus judicieux d’acheter.

Car le prix de l’immobilier est en constante évolution si on sait faire un investissement dans une zone stratégique. Un appartement acheté à 400 000 dollars peut être revendu à 500 000 dollars ou plus en fonction de la variation des prix. Pour ce qui est de la location, elle demeure aussi un bon plan car il y a toujours des gens qui cherchent à louer. Il faut également noter que l’achat génère des frais supplémentaires importants alors que la location est plus simple n’ayant besoin parfois que d’un simple contrat.

Publicités