Le choix du type de placement est une décision à ne pas prendre à la légère. Pour ceux qui veulent faire fructifier leur patrimoine sur le long terme, deux solutions s’offrent alors : la bourse et l’immobilier. Mais lequel des deux est le plus avantageux ?

Investir dans l’immobilier

L’on remarque une importante affluence vers l’investissement immobilier ces cinq dernières années. Chacun veut devenir propriétaire pour bénéficier des avantages que cela induit. Voici quelques points à connaître avant de se lancer dans le marché immobilier :

  • Les étapes d’un placement en immobilier

Nombreux sont ceux qui veulent investir dans l’immobilier mais ne savent pas comment s’y prendre. Voici donc les principales étapes à connaître sur l’investissement locatif.

La première chose à faire est le choix du bien immobilier. Ce dernier devra non seulement répondre à ses attentes personnelles mais surtout, il devra remplir les besoins de ses futures locataires. Mieux vaut choisir les quartiers où les demandes de location sont en hausse afin que l’investissement soit plus rentable encore.Cependant, il faut savoir quand dans ce cas, l’achat du bien immobilier demandera un capital plus important.

Vient ensuite l’étape de la mise en location du bien immobilier. Dans ce cas, l’on peut faire appel aux sociétés proposant de faire de la gestion locative afin de s’alléger des tâches relatives à la location d’un bien. Il faudra aussi faire les déclarations pour les impôts. Il est à savoir que l’on obtient une réduction en rapport avec le prix de revient de l’investissement.

  • Ses atouts et ses défauts

Jusqu’à présent, les placements immobiliers font partie des investissements les plus sûrs. C’est un secteur plus stable comparé aux autres. En effet, il est beaucoup moins affecté par les dégradations de la conjoncture. Pour ceux qui cherchent la pérennité de leur patrimoine afin de pouvoir le transmettre facilement à leurs proches, l’immobilier est le placement idéal.

L’immobilier locatif est aussi une option rassurante pour la retraite. Que ce soit un appartement ou une maison, où qu’il se trouve, la perception d’un loyer constitue un revenu supplémentaire non négligeable. En même temps, l’on pourra rembourser son emprunt d’origine tout en percevant des bénéfices en plus.

La pierre est un investissement auquel tout le monde peut avoir accès. En effet, grâce au crédit immobilier, l’on peut facilement financer l’achat de biens même si l’on ne possède pas d’apport initial. Cela ne sera pas possible avec les autres types d’investissements, qui nécessitent un fond de départ.

L’immobilier jouit aussi d’une réduction des impôts, en fonction du type de bien que l’on possède (immobilier, neuf, ancien,…). En effet, les dispositifs mis en place par l’État, telle que la loi Pinel, favorisent cette réduction de la fiscalité.

Malgré les avantages que possède ce placement, il présente aussi quelques inconvénients. Tout d’abord, l’on ne peut pas avoir accès à une somme d’argent importante car il faudra attendre les loyers mensuels. Il dépend aussi du cours du marché de l’immobilier. Suivant le pays où se trouve le bien, il peut être soumis à d’importantes taxes, réduisant considérablement les marges que l’on peut y faire.

Le marché de l’immobilier est un marché porteur grâce de la demande croissante en matière de location. C’est un point positif et négatif à la fois car si ce phénomène améliore le montant des loyers, il réduit le nombre de biens que l’on peut acquérir. Cela explique pourquoi le prix du mètre carré a tant augmenté.

Le placement en bourse

Si l’investissement dans la pierre ne vous convient pas, il y a aussi une autre alternative qui est le placement en bourse pour générer des revenus supplémentaires. On remarque que traditionnellement, les français investissent peu en bourse. C’est peut-être parce que ce domaine est encore méconnu du public. Voici donc les points principaux à retenir en ce qui concerne le placement boursier.

  • Investir en bourse ?

Voici donc comment investir en bourse ! Plusieurs choix s’offrent à nous quand on veut débuter dans ce milieu.

Si l’on débute dans ce milieu, il est conseillé de faire appel à un conseiller en investissements financiers ou CIF. Il recommande sur quels projets devrait-on investir, où et quand l’investissement est opportun. Mis à part ces recommandations, un CIF peut également vous aider afin d’organiser votre budget familial, à faire des économies d’impôts. Il aide même dans la réalisation de votre bilan patrimonial complet. Bref, il vous assistera dans les rouages complexes du placement boursier.

Il faut savoir qu’il est aussi possible d’investir sur le marché financier par le biais de sa banque ou d’une société en bourse. L’établissement prodigue des conseils et fait passer aussi les ordres de bourse.

Mais dans le cas où l’on souhaite être un investisseur autonome, on peut aussi se renseigner soi-même sur les opportunités à saisir. Les médias, tel que le journal ou les sites web spécialisés dans la finance peuvent aider pour trouver les fonds ou les actions que l’on peut acquérir. On fait ensuite appel aux services d’une maison de courtage ou d’un courtier en ligne quand il faudra passer les ordres.

Dans tous les cas, avant de se lancer dans le placement boursier, il est nécessaire d’établir un solide plan d’investissement financier. C’est un outil stratégique permettant de modéliser les problèmes liés à la trésorerie afin de pouvoir mieux les anticiper.

  • Les avantages et inconvénients du placement boursier

Avant de se lancer dans un tel projet, il est conseillé tout d’abord de peser le pour et le contre d’un investissement en bourse.

  • Les avantages

Le premier atout d’un placement en bourse est surement sa rentabilité. En effet, ce type d’investissement peut générer d’importants revenus si l’on investit intelligemment. Sur le long terme, il dépasse de loin les investissements que pourrait générer l’immobilier ou les placements bancaires simples.

Il ouvre aussi la perspective de plus-values en plus de générer des revenus. Grâce à la Bourse, on peut aussi avoir accès à une importante liquidité, ce qui n’est pas le cas pour l’investissement en immobilier. De ce fait, on peut s’en sortir rapidement d’un investissement, et l’on aura aussi la main mise sur son capital, contrairement à un placement à fond bloqué tel qu’une assurance vie par exemple.

Il est aussi possible que d’investir dans plusieurs domaines économiques dans la bourse. De ce fait, si l’un des secteurs chute, les revenus des autres secteurs recouvriront cette perte.

  • Les inconvénients

Il faut savoir que l’effet de levier est impossible avec la bourse. En effet, on ne peut pas recourir à un emprunt, donc une dette, pour investir. On ne peut bénéficier que d’une facilité de caisse et non d’un prêt destiné à financer l’achat d’actions grâce au SDR ou Service de Règlement Différé.

De plus, le marché boursier est très volatile, ce qui peut entrainer une fluctuation importante de son patrimoine. Cependant, ce risque élevé  peut être rectifié par la diversification de son portefeuille boursier. Autrement, il faudra investir dans différents secteurs économiques.

Bref, ces deux types d’investissements sont des alternatives pour ceux qui souhaitent investir sur le long terme. La première, c’est-à-dire l’investissement dans la pierre, représente plus de stabilité. La deuxième est plus volatile mais génère plus de revenus. Le choix se portera donc sur les attentes et les objectifs de chacun.

Vous pouvez aussi consulter nos derniers articles sur  » Zoom sur l’immobilier à Lyon  » et  » Le métier de courtier en immobilier « .

Publicités