De nos jours, en ayant un peu d’épargne, les personnes sont enclin à investir cette somme qu’elle soit conséquente ou non. Le but est de la faire fructifier à tout prix et d’obtenir des gains qui pourront rentabiliser au maximum la somme investie de départ. Depuis quelques temps, l’investissement ne concerne plus uniquement les bourses ou encore les sociétés de grande envergure. Compris dans cet engouement : l’investissement dans un mobil-home.

De plus en plus de particuliers ou encore de professionnels investissent dans ce projet. Voulant être propriétaire, ils veulent gagner de l’argent dans ce genre d’investissement. Pour certains, c’est aussi une question de plaisir. Il faut cependant prendre en compte la réalité à laquelle on doit faire face quand on investit dans un mobil-home. On peut rencontrer des mésaventures et des expériences douloureuses si on investit à l’aveuglette. Or, un investissement sur un mobil-home peut devenir très rentable si on adopte des démarches bien réfléchies et calculées.

Pourquoi investir dans un mobil-home ?

Un investissement ne se limite pas à une simple illumination : « investir c’est une bonne idée ! ». Et encore moins s’il s’agit d’un investissement dans un mobil-home. C’est une bonne idée d’investir, cela signifie que vous projeter de vous pencher sur une affaire qui va faire fructifier votre argent. Il est toutefois indispensable de se poser la question : « pourquoi investir ? ». Car derrière cette simple question se cachent mille et une autres qui vous tracassent : sera-t-il rentable ? Faut-il s’y risquer ? Suis-je dans un bon contexte pour me le permettre ? Quelles sont mes connaissances dans le domaine ?, etc. C’est pour cette raison qu’un investissement est toujours un risque à prendre à tout moment si vous êtes novice dans votre projet futur.

Le prix du mobil-home

En général, un mobil-home à un prix moyen d’environ 30 000€ neuf. Mais il n’est pas toujours obligatoire d’investir dans du neuf qui peut revenir plus onéreux. On peut également investir dans un mobil-home d’occasion qui est bien équipée, encore utilisable mais qui ne date pas pour autant de l’antiquité. Les fonctionnalités doivent être encore neuves. C’est donc jouable pour les personnes dont le revenu reste modeste. On peut aisément démarrer une affaire de façon modérée. De plus, la TVA est récupérable sur l’achat du mobil-home.

Le cas de la fiscalité

Seule la taxe de séjour est imposée si vous devenez propriétaire d’un mobil-home. La fiscalité de ce genre d’investissement devient alors donc très importante. Le propriétaire sera donc exonéré de la taxe foncière et de la taxe d’habitation. Contrairement à ce que tout le monde peut croire, le mobil-home est un bien mobilier et non immobilier. C’est pour cette raison que les frais de notaire sont totalement inexistant.

La demande de locative forte

Les propriétaires novices dans le domaine croient juste qu’un mobil-home se loue tout le long de l’année selon leur bon vouloir. Si le mobil-home est bien équipé et qu’il se trouve dans un camping de haut standing et dans une zone très touristique, il peut se faire louer de février à novembre. C’est pour cette raison que la demande locative existe aussi dans ce genre de cas toute l’année. Etant donné qu’il est question de placement luxueux, le prix peut être parfois très exorbitant.

Investir c’est aussi choisir le camping

Vous ne pouvez pas tout simplement acheter un mobil-home, le garer dans votre jardin et de mettre une plaque dessus : « à louer ». Un mobil-home doit être obligatoirement installé dans un camping. Et c’est là que les choses se corsent parfois. Dans la plupart des cas, le propriétaire peut toujours faire une bonne affaire en achetant son mobil home. C’est souvent le camping qui pose problème si on fait le mauvais choix. En effet, tous les campings ne se valent pas et certains mettent en avant des conditions abusives voire même illégales. Si vous voulez être rentable à tout prix, il faut que :

  • le camping présente des dates d’ouvertures qui s’étendent suffisamment pour vous permettre de louer votre mobil-home sur le plus de mois possible,
  • le camping soit bien équipé,
  • le camping l’oblige pas régulièrement les loueurs à changer de mobil-home.

Il faut que vous sachiez qu’un mobil-home a une durée de vie de 20 ans en général. C’est pour cette raison qu’il est important de mettre la loupe sur le contrat de la location de l’emplacement qui peut éventuellement stipuler le changement de mobil-home. Le bail de l’emplacement est souvent annuel et comprend les consommations habituelles dont l’entretien de la parcelle, l’eau et l’électricité.

Des campings malhonnêtes n’hésitent pas à renouveler impérativement le bail tout en imposant le changement de votre mobil-home. La meilleure solution : fuir ce genre de contrat qui peut vous mettre rapidement sur la paille en un rien de temps. La durée de vie de votre mobil-home est un facteur déterminant dans la fructification de votre argent.

Un investissement rentable sur le long terme

L’investissement dans un mobil-home peut être très rentable. Il est possible de rembourser l’achat de votre mobil-home en seulement 6 ou 7 ans si vous prenez en compte les facteurs mentionnés ci-dessus.

Prenons un exemple concret, vous achetez un mobil-home d’occasion encore de très bonne qualité qu’on vous a facturé 30 000 euros. Vous l’équipez en standing haut de gamme et décidez de passer par un camping de luxe. Avec la TVA qui est à 20%, vous récupérez 6000 euros et finalement votre mobil-home revient à 24000 euros. La parcelle qui vous est attribuée est à 5000 euros par an. Avec une affaire qui marche bien, votre bénéfice annuelle peut s’élever jusqu’à 3200 euros par ans. A ce rythme-là, vous pourrez rembourser votre mobil-home en 7 ans et 6 mois.

Une pierre tombale pour les non avertis

Ce n’est pas dans le but de faire peur ou de freiner les envies de chacun de réaliser un aussi bon projet mais l’investissement dans un mobil-home peut être fatal. Il peut devenir une angoisse permanente pour certains. Il se peut que vous achetez un mobil-home apparemment neuf mais qui est en état d’ébriété. Il se peut aussi que vous contracter un bail dans un camping qui ne fait que vous soustraire des sommes pharaoniques. C’est pour cette raison qu’il faut au moins s’informer aussi bien sur le bon état du mobil-home que sur les conditions imposées par un camping.

Investir dans un mobil-home peut être la meilleure ou la pire des idées. Il est tout simplement question de bons choix et de bonnes stratégies. Ne faites jamais les choses à l’aveuglette au risque de tout perdre et de regretter amèrement votre choix.

Publicités