Bordeaux est le chef-lieu de la région Nouvelle Aquitaine. La ville est traversée par le fleuve la Garonne. Surnommée aussi la belle endormie, elle figure parmi les villes de France où il est agréable à vivre.

A proximité de la mer, sa situation au cœur d’une région viticole lui confère un charme très particulier. Elle est aussi réputée pour la beauté de ses manoirs construits au XVIIIe et XIXe siècles, ses musées d’art, ses jardins publics et ses quais.

La beauté de la ville a séduit et continue de séduire les cadres supérieurs et dirigeants d’entreprises de Paris. En effet, plus de la moitié de cette catégorie se dit prêt à venir vivre à Bordeaux.

Certains d’entre eux ont déjà pris la ferme décision de venir s’y installer avec leur famille, tout en travaillant toujours à Paris. L’attractivité de la ville est aussi accentuée par l’existence de grands projets de rénovation, la mise en service du tramway, et surtout, l’ouverture par la SNCF de la ligne à grande vitesse reliant ce chef-lieu de la région Aquitaine avec la capitale Française en seulement 2h04.

La frénésie des parisiens, de tous les français et même tous les européens (plus de 7 millions de visiteurs en 2017), pour cette ville, sans oublier le développement économique de cette région, ont fait que Bordeaux soit, cette année, une ville dans laquelle les prix ont le plus flambés en matière d’immobilier.

Bordeaux s’attend actuellement à la venue de plusieurs dizaines de milliers de nouveaux habitants dans les années à venir. Naturellement, cette situation provoque une formidable explosion de l’immobilier, aussi bien dans le centre que dans la périphérie de la ville.

Actuellement, les prix des terrains à bâtir se situent sur une fourchette entre 4 000 et 6 000€ le m2. Dans certains quartiers comme le Triangle d’Or, entre le cours Clemenceau, le cours de l’Intendance et les allées Tourny, considérés comme les quartiers les plus chics de la ville, le prix du mètre carré d’un terrain peut même atteindre les 10 000€.

Comparée aux autres grandes villes françaises, la ville de Bordeaux occupe la troisième place derrière Le Mans et Nîmes en matière de hausse du prix de l’immobilier. La ville est aussi classée la deuxième ville la plus chère de France. En l’année 2017, les logements bordelais ont connu une hausse de 12,7%.

Investir dans le neuf

Au vu du nombre toujours croissant des nouveaux habitants qui investissent dans la ville, le marché de l’immobilier, suivant la loi de l’offre et de la demande, est logiquement sujet à une forte, très forte demande même.

Cela va concerner en premier lieu le neuf. D’après les prévisions, le marché de l’immobilier à Bordeaux devrait continuer son ascension, non seulement pour cette année 2018, mais aussi, pour au moins, les deux décennies à venir.

Actuellement, Bordeaux et sa périphérie disposent d’un très large éventail d’offres d’immobiliers neufs. Il suffit de faire le bon choix.

Des projets immobiliers

Pour faire face à cette demande toujours en progression, la commune urbaine de Bordeaux, en partenariat avec des promoteurs immobiliers, a mis en place des nouveaux projets immobiliers.

Chaque année également, Bordeaux et les villes de son agglomération accueillent de nouveaux concerts, grands événements internationaux comme:

 

  • A Villenave-d’Ornon

Villenave-d’Ornon fait encore partie intégrante de la ville de Bordeaux. La vie y permet de jouir des avantages dus à sa proximité avec la capitale de la Gironde et ses lieux emblématiques.

Villenave-d’Ornon est à 10 minutes du centre-ville. Ce projet offre un large choix de logements : maisons et appartements neufs. Et pour plus de bien-être, de nombreuses commodités, telles que : écoles, collèges, commerce, supermarché, infrastructures sportives et culturelles, sont à proximité.

  • L’éco-quartier Ginko

Face aux besoins de ses citoyens qui veulent allier respect de l’environnement et cadre de vie d’exception, Bordeaux a mis sur pied le projet « éco-quartier Ginko » qui concilie préservation de l’environnement et développement durable.

En 1960, un lac artificiel a été créé pour en finir avec les inondations périodiques qui frappent le Nord de la ville. A partir de là, l’architecte-urbaniste Xavier Arsène-Henry a élaboré le plan d’urbanisme autour de ce lac, permettant l’appellation du nouveau quartier « Bordeaux-Lac ».

Les travaux d’aménagement et de construction du nouveau quartier ont débuté en juillet 2010. Au mois de septembre de cette même année, les premiers habitants se sont installés dans leurs nouveaux logements.

Le projet est actuellement dans sa phase finale. Durant cette dernière étape, 602 logements, une Résidence de Tourisme et d’Affaire, des jardins publics et des espaces verts privés, des aires de jeux, 68 commerces, 2 rues commerçantes, un marché, et un parking de1530 places seront construits. Les travaux ont déjà commencé au mois de mai 2016.

Les prêts immobiliers

Comme mesure d’accompagnement, la commune urbaine de Bordeaux a monté son propre Prêt à Taux Zéro (PTZ). Ceci, afin de favoriser un plus grand nombre de ménages et leur permettre de s’offrir un bien immobilier. La commune est, tout à fait, consciente qu’environ 15% de sa population seulement peut avoir le luxe d’acquérir une maison ou un logement sans avoir recours à des prêts de faible intérêt.

La seule condition pour bénéficier de ce prêt est que le bien immobilier en question doit se trouver dans sa communauté urbaine. Ce Prêt à Taux Zéro est accompagné d’un accord établi avec les promoteurs immobiliers qui ne devront, en aucun cas, proposer des prix dépassant 3 000 € le mètre carré.

Ce prêt a été mis en place pour donner plus de fluidité à ce projet et le rendre de plus en plus accessible.

Investir dans l’immobilier locatif

La ville de Bordeaux, élue comme meilleure destination européenne en 2015, est toute aussi intéressante en matière d’investissement locatif.  Les achats des anciens logements qui nécessitent des travaux de rénovation et des appartements de modeste surface ont également connu une forte augmentation. Ces logements et appartements, une fois réhabilités, seront destinés à la location saisonnière. Nombreux sont les promoteurs et les particuliers qui se lancent maintenant dans ce genre de spéculation.

Des professionnels spécialistes de l’immobilier au service

Pour ceux qui ont les moyens ou ceux qui veulent faire les choses plus rapidement et sûres, des agences professionnelles de l’immobilier sont à leur disposition:

  • L’agence Coldwell Banker figure parmi les plus importantes et les plus célèbres réseaux d’agences immobilières opérationnelles dans la métropole bordelaise ainsi que dans ses environs. Leader mondial en matière de vente d’immobiliers de prestige, son principal service est de fournir un conseil professionnel et établir une relation de confiance pour la totale satisfaction des clients. Présent dans 52 pays, le réseau dispose de plus de 3 600 agences et pas moins de 100 000 conseillers pour vous guider dans les démarches pour les achats d’appartements et maisons.
  • Axel immobilier: Présent sur le territoire bordelais depuis plus de 30 ans, l’agence est prête à satisfaire tous les besoins de location et de transaction dans la région, tout en assurant les autres services de la gestion locative, des travaux de rénovation, du viager, et surtout, celui de l’immobilier neuf.

Vente par des particuliers

Le grand développement de l’industrie immobilière constitue également un très grand facteur qui incite beaucoup de propriétaires à vendre. Si le souhait est de vendre sans intermédiaires, des estimations gratuites peuvent être obtenues auprès des agences immobilières.

Le seul hic est qu’elles ont tendance à gonfler le prix ou trop vanter les qualités du bien en vente afin de pouvoir s’accaparer le marché. Le meilleur choix est de consulter un notaire qui est capable d’avancer un prix pas très loin de la réalité du moment.

Voici quelques procédés pour bien vendre soi-même sa propre maison ou son appartement:

  • Pour aiguiser l’envie des potentiels acquéreurs, la maison ou l’appartement à vendre doit être soigné ou nettoyé. Il est même indispensable de réaliser un « home staging » pour valoriser le bien à vendre. Tout ce qui concerne les travaux de finition, plinthes, barres de seuil, peinture, tapisserie, et surtout, tout ce qui se rattache à l’électricité (fils nus ou prise mal fixée), doivent être réalisés car ces détails peuvent faire reculer l’acheteur. Tout doit être net et propre. Rien ne doit trainer : jouets, outils de jardin, papiers, etc. Les objets personnels comme les photos, collections et les bibelots sont aussi à mettre dans les placards. L’acheteur n’est pas là pour une exposition. Le nettoyage est sans aucun doute l’étape la plus importante car c’est ce qui prend le plus de temps au vendeur.
  • Donnez un soin spécial à l’annonce. Pour éviter que celle-ci se perde dans la multitude d’annonces qui circulent, elle doit attirer particulièrement l’attention. 5 à 7 belles photos montrant des pièces impeccablement bien rangées constituent la vitrine dans laquelle la maison ou l’appartement est placée. Pour un meilleur effet, les photos de la maison ou de l’appartement doivent être prises par temps de soleil. Elles vous seront d’une aide très précieuse, car en plus de la mise en valeur, elles attireront les regards.
  • Élaborez un texte qui décrit les pièces une par une. N’oubliez pas de vanter les points forts. La situation par rapport aux commodités, l’environnement calme, la verdure, les merveilles des alentours, la luminosité, etc…
  • Publiez l’annonce. Les différents sites spécialisés et les différents réseaux sociaux sont les canaux les plus utilisés pour toucher le maximum d’acheteurs. Il n’est pas nécessaire de procéder aux différents diagnostiques d’usages (diagnostiques énergétiques, électricité, amiante, termites, plombs:…) avant de mettre l’annonce en ligne.
  • Programmez les visites. Lorsque les acheteurs commencent à se pointer, adoptez les quelques précautions suivantes puisqu’accueillir chez soi des parfaits inconnus peut être stressant, et même inquiétant.
  • Au téléphone, il faut toujours demander aux clients des précisions sur les qualités et caractéristiques qu’ils recherchent sur le bien mis en vente. Ceci permet d’établir un critère de sélection et, en même temps, de faire gagner beaucoup de temps.
  • Programmez plusieurs visites successives pour montrer que les intéressés sont nombreux. Il est beaucoup plus préférable qu’une seule personne assure l’accueil et fait visiter les lieux. Il est aussi très judicieux d’anticiper sur les points faibles du bien et de se préparer aux réponses. Parlez sans aucune crainte des travaux (aménagement des combles pour disposer d’un plus grand espace ou abattre des cloisons pour en faire une cuisine ouverte…) qui pourront être réalisés en vue d’une future amélioration. Dans le but de casser ou, au mieux, négocier le prix, certains clients n’hésitent pas à faire appel à une vieille mais encore très efficace méthode : celle du critique. Dans ce cas, il ne faut pas se rebiffer. Restez toujours courtois et souriant. Le calme et la courtoisie ont impressionné et impressionnent encore beaucoup de gens de nos jours.

La fièvre immobilière qui enflamme Bordeaux et sa périphérie n’est pas prête de retomber. Les biens immobiliers localisés dans l’hyper centre-ville se vendent très facilement.

Les familles aisées et les gros investisseurs se les disputent. Les familles de niveau de vie moyen, ne sont pas en reste et se ruent vers les environs de la ville ou vers les communes voisines.

Le phénomène est attisé par le dispositif de défiscalisation Pinel, appuyé par des taux d’intérêt d’emprunt exceptionnellement bas. La population est encouragée à investir dans l’immobilier.

Publicités